Israël

"""L"L"L"La

 

Le Grand Livre

"La Bible"

 

 

1 - Nos RACINES


"Les racines de l'Eglise"

 

       L'apôtre Paul, en s'adressant aux Ephésiens, leur dit: » Souvenez-vous donc de ceci: autrefois, vous païens dans la chair, traités d'incirconcis par ceux qui se disent circoncis et qui le sont dans la chair et par la main des hommes, (12) vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. (v13) Mais maintenant, en Christ-Jésus (Yeshua), vous qui autrefois étiez loin, vous êtes devenus proches par le sang de Christ . » (Ephésiens 2 v 11 à 13).

 

      L'Eglise faisait partie du plan de Dieu depuis le création, pendant 2000 ans, Dieu a œuvré pour établir la scène où l'Eglise apparaîtrait. Alors que le temps pour l'établir approchait, Jésus (Yeshua) a annoncé à ses disciples : »Je bâtirai Mon Eglise » (Matthieu 16 v 18).


      L'Eglise est décrite comme un mystère qui a été caché depuis la création du monde, Dieu avait un plan pour que les païens deviennent co-héritiers, ensemble avec les Juifs, leur donnant la possibilité de recevoir toutes les bénédictions du Messie d'Israël.


      Tout au long de l'époque de l'ancien testament , Dieu a œuvré dans son peuple choisi, les Juifs. Si vous étiez païens et que vous vouliez connaître Dieu, vous deviez d'abord devenir Juif. Dieu s'est lié aux Juifs par une alliance éternelle, et les bénédictions de Son alliance étaient de droit à l'héritage de chaque croyant juif. Mais pendant tout ce temps, Dieu avait un secret! Son plan était, par l’Église, de greffer les païens croyants à son alliance, pour qu'ils puissent aussi recevoir Ses bénédictions: voir Ephésiens 2 v 11 à 19.


      C'est ainsi que Dieu voit l’Église, et la façon qu'Il a choisie pour inclure les chrétiens du monde païen à l'Alliance d'Israël et à ses bénédictions. Pour nous aider à voir l’Église comme Il la voit, Dieu nous donne une merveilleuse illustration: « L'OLIVIER PORTANT PLEIN DE FRUITS »; L'apôtre Paul nous décrit cet arbre en Romains chapitre 11 v16 à 18: « Or si les prémices sont saints, la pâte l'est aussi; et si la racine est sainte, les branches le sont aussi. (v17) Mais quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, l'olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, et si tu as participé à la racine et à la sève de l'olivier (v18) ne te glorifie pas aux dépens des branches. Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui portes la racine, mais que c'est la racine qui te porte. »


      Version Bible Semeur: « (v16) En Effet, si les prémices du pain offert à Dieu sont consacrées, toute la pâte l'est aussi. Si la racine est consacrée, les branches le sont aussi. (v17) Ainsi en est-il d'Israël: quelques branches ont été coupées ( les Juifs qui n'ont pas cru). Et toi qui, par ton origine païenne, étais comme un rameau d'olivier sauvage, tu as été greffé à leur place, et voici que tu as part avec elles à la sève qui monte de la racine de l'olivier cultivé (v18) Ne te mets pas, pour autant, à mépriser les branches coupées. Et si tu es tenté par un tel orgueil, souviens-toi que ce n'est pas toi qui portes la racine, c'est elle qui te porte. »

      Ce passage, nous décrit l’Église comme un arbre dont la racine porte quatre types de branches distinctes: une racine sainte,  les branches vivantes, les branches naturelles, les branches qui ont été retranchées et une branche sauvage greffée.


      Que représentent ces 5 éléments? :

 

     -La racine de l'olivier:    il est intéressant que Dieu ait choisi un olivier pour son illustration. Les racines de cet arbre sont souvent immenses, hors de proportion avec le reste de l'arbre, il peut avoir une durée de vie de plusieurs millénaires.

Dans l'illustration de Paul, la racine de l’Église est le judaïsme biblique, la religion d'Abraham, d'Isaac, Jacob et David, c'est la religion révélée dans les écritures hébraïques. Si nous ouvrons notre bible à l'évangile de Matthieu, tout ce qui se trouve à gauche (soit l'ancien testament)est la racine. C'est le temps de la préparation nécessaire pour que la révélation de Dieu agisse dans Israël et crée un peuple par lequel Il puisse envoyer son Fils (Yeshua).


    -Les branches vivantes:     sont le résultat naturel de la racine et représentent le judaïsme messianique de la nouvelle alliance. C'est ce que l'apôtre Paul était, ainsi que Matthieu, Marc, Luc, Jean, Jacques et Pierre. Ils n'étaient ni baptistes, ni méthodistes, ni catholiques ou de quelques autres religions, c'étaient des Juifs messianiques qui allaient à la Synagogue, ils adoraient dans le temple, ils célébraient les fêtes juives, c'étaient des Juifs qui connaissaient le Messie d'Israël.

 

    -Les branches naturelles:   n'étaient pas une partie insignifiante d'Israël. Trop souvent il a été enseigné que le peuple juif avait rejeté Jésus (Yeshua), mais le peuple L'a reçu avec joie. La première raison pour laquelle les responsables juifs ont persécuté l’Église, était qu'ils se sentaient menacés par son incroyable popularité parmi le peuple: Actes 21 v 20:  « En l'écoutant, ils glorifiaient Dieu. Puis ils lui dirent: Tu vois, frère, combien de dizaines de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour la foi. » Même des sacrificateurs et des prêtres ont cru: actes 6 v 7: « La parole de Dieu se répandait, le nombre des disciples se multipliait beaucoup à Jérusalem, et une grande foule de sacrificateurs obéissait à la foi » Même des pharisiens ont cru: actes 15 v 5: « Alors quelques-uns du parti des Pharisiens qui avaient cru, se levèrent et dirent qu'il fallait circoncire les païens et leur commander d'observer la loi de Moïse »

 

    -Les branches retranchées:     Romains 11 nous dit que certaines branches naturelles furent retranchées à cause de leur manque de foi. Ces branches retranchées représentent le judaïsme rabbinique. En tant que branches naturelles, l'arbre dans son entier est leur héritage de plein droit. Cependant comme Israël à Kadesh Barnéa (voir Nombres chapitres 13 & 14), ils ont été dépossédés de leur bénédiction à cause de leur incrédulité. Cependant, Romains 11 continue et nous assure que cette situation n'est que temporaire, et qu'un jour, Dieu regreffera ces branches à nouveau sur l'olivier pour qu'elles jouissent de toutes les bénédictions qu'Il leur a promises.


    -Les branches sauvages:     Dieu a pris une branche d'un olivier sauvage (les païens -Goyim) et l'a greffée parmi les branches naturelles. Cette branche sauvage représente l'église des chrétiens issus du monde païen.


     L'apôtre Paul nous dit que cette branche sauvage avait d'abord été « exclue et privée du droit de cité en Israël, étrangère aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde »: (Ephésiens 2 v 12). Version Bible Semeur: « En ce temps-là, vous étiez sans Messie, vous n'aviez pas le droit de faire partie du peuple d'Israël, vous étiez étrangers aux alliances conclues par Dieu pour garantir sa promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde »


     Cependant, lorsque les païens ont placé leur foi dans le Messie d'Israël, Dieu les a greffés dans la racine d'Israël, pour qu'ils puissent participer à toutes les bénédictions de l'Alliance avec Lui: « Ceux qui étaient jadis éloignés, ont été rapprochés par le sang du Messie » (Ephésiens 2 v 13). - Version Bible Semeur: « Mais maintenant, par votre union avec le Christ, Jésus(yeshua), vous qui, autrefois, étiez loin, vous êtes devenus proches grâce au sacrifice du Christ ». Ils sont devenus « concitoyens du peuple de Dieu et gens de la maison de Dieu » (Ephésiens 2 v 19). Version Bible Semeur: « Voilà pourquoi vous n'êtes plus des étrangers ou des résidents temporaires, vous êtes concitoyens des membres du peuple de Dieu, vous faites partie de la famille de Dieu (v 20) Dieu vous a intégrés à l'édifice qu'il construit sur le fondement que sont les apôtres, ses prophètes, et dont Jésus-Christ lui-même est la pierre principale ».


     En tant que branches greffées, chaque bénédiction dont nous jouissons, provient de la racine, Jésus a dit « Le salut vient des juifs ».


     A la lumière de cette vérité, Romains 11 v 18 nous donne un avertissement à nous chrétiens qui sortons du monde païen: « Ne te glorifie pas au dépens des branches. Si tu te glorifies, sache que ce n'est pas toi qui porte la racine, mais que c'est la racine qui te porte. »Version Bible Semeur:« Ne te mets pas, pour autant, à mépriser les branches coupées. Et si tu es tenté par un tel orgueil, souviens-toi que ce n'est pas toi qui portes la racine, c'est elle qui te porte. »


     Puisque nous sommes portés par la racine et greffés parmi les branches, nous profitons de toutes les bénédictions que Dieu accorde à son peuple, nous profitons de sa sève nourrissante.


     Cette sève nourrissante qui provient des racines n'est pas limitée aux bénédictions spirituelles, elle inclut toute la sagesse de Dieu pour apporter la force et le succès dans tous les domaines de notre vie.


     Mais qu'elle est cette sève si nourrissante? N'est-ce-pas la Parole de Dieu! « Ce livre de la loi ne s'éloignera pas de ta bouche; tu y méditeras jour et nuit pour observer et mettre en pratique tout ce qui y est écrit, car c'est alors que tu mèneras à bien tes entreprises, c'est alors que tu réussiras. » Josué 1 v 8.-- « Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur le chemin des pécheurs, et qui ne s'assied pas sur le banc des moqueurs (v2) Mais qui trouve plaisir dans la loi de l’Éternel, et qui médite sa loi jour et nuit! (v3) Il est comme un arbre planté près d'un cours d'eau, qui donne son fruit en son temps, et dont le feuillage ne se flétrit pas: tout ce qu'il fait réussit. » (Psaume 1 v 1 à 3).


      Devant ce que nous montre la Parole de Dieu, il n'y a pas sujet de nous enorgueillir du salut que nous recevons au travers de Jésus (yeshua), mais de bénir ce peuple qui nous a permis d'accéder au salut: « Tu diras donc: des branches ont été retranchées, afin que moi, je sois greffé. (v20) Fort bien; elles ont été retranchées à cause de leur manque de foi, et toi, tu subsistes par la foi. N'aie pas de pensées hautaines, mais de la crainte; (v21) car si Dieu n'a pas épargné les branches naturelles, il ne t'épargnera pas non plus » (Romains 11 v 19 à 21).

-------

2 - Pourquoi le peuple Juif ?

 

        Comme c'est curieux que Dieu ait choisi les Juifs! Nombreux sont ceux qui, tout au long de l'histoire, se sont creusés les méninges concernant le choix par Dieu des Juifs.


        Nous devons savoir qu'en embrassant le paganisme, l'humanité a perdu toute compréhension de la réalité spirituelle: «  La colère de Dieu se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive, (v19) car ce qu'on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux, car Dieu le leur a manifesté (v20) En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient fort bien depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages (v21) Ils sont donc inexcusables, puisque, ayant connu Dieu, ils ne l'ont pas glorifié comme Dieu et ne lui ont pas rendu grâces; mais ils se sont égarés dans de vain raisonnements, et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. » (Romains 1 v 18 à 21) – Version Le Semeur: « Du haut du ciel, Dieu manifeste sa colère contre les hommes qui ne l'honore pas et ne le respectent pas sa volonté. Ils étouffent ainsi malhonnêtement la vérité (v19) En effet, ce qu'on peut connaître de Dieu est clair pour eux, Dieu lui-même le leur ayant fait connaître (v20) car depuis la création du monde, les perfections de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité se voient dans ses œuvres quand on y réfléchit. Ils n'ont donc aucune excuse (v21) car alors qu'ils connaissent Dieu, ils ont refusé de lui rendre l'honneur que l'on doit à Dieu et de lui exprimer leur reconnaissance. Ils se sont égarés dans des raisonnements absurdes et leur pensée  dépourvue d'intelligence s'est obscurcie. »


  Les hommes et les femmes étaient devenus tellement pervertis dans leur façon de penser, qu'ils ne savaient plus qui était le vrai Dieu, ni comment entrer en relation avec Lui. Ils n'arrivaient plus à comprendre la vérité de Dieu et à le reconnaître .

        La solution de Dieu à ce problème fut de susciter une nation de prêtres, entrainée à comprendre et à communiquer la vérité de Dieu. Son plan a été de choisir un peuple et de les préparer, comme on entraine un athlète, leur faisant vivre des situations difficiles, et leur imposant des exigences rigoureuses, pour leur inculquer ses voies, ainsi ils seraient équipés pour servir de lumière pour les nations, pour communiquer les choses de Dieu au reste de l'humanité. « Vous serez pour moi un royaume de prêtres, une nation sainte, telles sont les paroles que tu transmettras aux Israélites » (Exode 19 v 6).



        Dieu a pris la descendance d'Abraham et pendant 2000 ans, Il a façonné leur culture et leur compréhension pour les aligner avec sa vérité, Il leur a donné la révélation de Sa nature, qu'il n'y a qu'un seul Dieu, qu'Il est jaloux et qu'il  ne partage pas sa gloire avec les idoles païennes.  Mais Il a aussi révélé qu'Il est un Dieu aimant et juste. Il a donné à ce peuple une révélation prophétique de l'histoire de ce monde, ils ont appris où l'histoire a commencé, où elle allait , et ce que le Messie viendrait faire.


        Par sa Torah, Dieu a façonné la vie quotidienne de son peuple, Il leur a enseigné la sainteté: les jours saints, un peuple saint et des lieux saints, Il leur a enseigné la justice et la repentance, Il leur a appris ce que sont des sacrifices et une alliance par le sang.


        Dieu leur a inculqué un cycle biblique de la vie, le Shabbat et les fêtes formaient une riche tapisserie sur laquelle s'appuyait leur vie, leur rappelant ainsi chaque année les principes fondamentaux de la vie avec Dieu. Par des châtiments et des corrections répétés, Il leur a inculqué ce qui est requis pour ceux qui veulent marcher avec Lui.


        Après 2000 ans de préparation, le Messie est venu, et grâce aux fondements que Dieu avaient donnés à ce peuple, ils savaient qui Il était et ce qu'Il devait accomplir. Lorsque Jean Baptiste a présenté Jésus, il n'a pas eu besoin de passer des heures à expliquer et à décrire qui Il était et ce qu'Il était venu faire, Jean Baptiste a simplement dit :  « Voici l'Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1 v 29). Tous savaient ce qu'il voulait dire! Tous savaient ce qu'était un agneau pour le sacrifice et ce que le Messie ferait.


        Il est toutefois intéressant de noter que la plupart des juifs qui ont rejeté Jésus, étaient justement ceux qui s'étaient détournés de leurs vraies racines, et étaient tombés dans la philosophie païenne grecque.


        De la même façon que les prêtres Lévites servaient Dieu auprès du peuple d'Israël, la nation d'Israël devait apporter la vérité de Dieu aux peuples païens. Dieu a promis aux Juifs que les nations païennes viendront à sa lumière et les rois à sa clarté naissante: « Des nations marcheront à ta lumière. Et des rois à la clarté de ton aurore » (Esaïe 60 v 3)- version Le Semeur: « Des peuples marcheront à ta lumière et  des rois à cette clarté qui s'est levée sur toi. » et qu'ils seront appelés prêtres:   « Mais vous, on vous appellera sacrificateurs de l'Eternel, on dira que vous êtes au service de notre Dieu; vous mangerez les ressources des nations, et vous vous ornerez de leur gloire. » (Esaïe 61 v 6). De même Dieu en parlant à Zacharie, leur a promis cet avenir où: « Ainsi parle l'Eternel des armées: en ces jours-là, dix hommes de toutes langues des nations saisiront un Juif, ils le saisiront par le pan de son vêtement et diront: Nous irons avec vous, car nous avons appris que Dieu est avec vous » (Zacharie 8 v 23).


        Dieu a appelé  le peuple juif à être une lumière pour les nations païennes, Il a placé en eux les vérités que nous devons connaître si nous voulons marcher avec Dieu et le servir authentiquement  selon ce que sa Parole nous enseigne. C'est la riche sève de la racine de l'olivier!


        Beaucoup ont présumé que lorsque l'apôtre Paul a déclaré: « Je vais vers les païens » , qu'il rejetait son judaïsme, mais bien au contraire, il accomplissait son judaïsme et l'appel de son peuple  à être une lumière pour les nations païennes.  Partout où il se rendait, il servait d'abord les Juifs. Les premiers païens convertis étaient généralement ceux qui fréquentaient déjà la synagogue et qui avaient déjà compris quelque chose de Dieu. A chaque fois que l'apôtre Paul démarrait une église, celle-ci comprenait un noyau de Juifs messianiques qui étaient responsables de la jeune église, ils étaient en tant que membres de la nation prêtres de Dieu, devaient communiquer aux nouveaux convertis les choses de Dieu et tout son enseignement.


        Pendant les 3 premiers siècles de son existence, l'Eglise était en majorité composée de Juifs messianiques, sa louange et son adoration suivaient le modèle des juifs, dans son ensemble elle s'était inspirée librement de la synagogue. Elle observait les  fêtes d'Israël et bien d'autres éléments du judaïsme biblique, elle s'accrochait fort à sa racine et était richement nourrie.


        C'est après la conversion de l'empereur Constantin, et tout au long des siècles sombres suivants que la plupart des éléments juifs de notre foi furent détruits par une persécution obstinée et brutale, venant des responsables antisémites de l'Eglise, dont de graves séquelles  subsistent encore de nos jours, et l’Église souffre de ces racines perdues.


        L’Église primitive était l'institution la plus puissante que le monde ait jamais connue. Les religions païennes  ne pouvaient pas rivaliser avec elle. La philosophie grecque ne pouvait pas la comprendre . Les persécutions l'ont purifiée et elle a grandi encore plus rapidement et pourtant, arrivé au IV siècle, elle s'effondre, il ne reste presque plus rien de cette Église primitive. Elle est devenue un pouvoir politique, haï et craint par le peuple, ainsi elle a perdu la vie et la puissance qu'elle avait connues. Avant la conversion de l'empereur Constantin, l'Eglise était une famille de croyants, après le règne de Constantin et de son fils Constantinus, l'Eglise est devenue un bâtiment.


        Il n'y a pas si longtemps que cela, pour avoir un travail, il fallait faire partie de l'église romaine dite catholique pour l'obtenir, la foi en Dieu n'avait pas d’intérêt, seul comptait la force politique que de tels  membres pouvaient apporter. Leur foi et leur conviction étaient ignorées. Tout ceci a créé une lassitude et un abondant de la foi auprès de ces personnes qui ont été abusées  par ce système.


        D'autres mouvements religieux sont apparus au cour des siècles, dont beaucoup ont rejeté le peuple Juif, mais avec la restauration d'Israël en tant que nation, un mouvement de soutien et de reconnaissance se lève parmi l'église  et un renouveau spirituel apparaît.


      Nous vivons dans un temps où Dieu veut restaurer son Église et mettre en son cœur une faim de retrouver son héritage perdu, mieux nous comprenons nos racines, mieux nous comprenons les choses de Dieu et mieux nous serons capables de marcher dans ses voies.


        Avec la restauration de son peuple Juif en tant que nation, Dieu nous met en évidence que son plan s'accomplit selon ce qui nous est annoncé par sa parole et par ses prophètes; Il faut que l’Église renaisse de ces sombres années passées dérobées par Satan. Les promesses d'Esaïe 60 et 61 seront accomplies, l’Église messianique est entrain de se lever de par le monde.

-------

3 - Le retour d'Israël


       On ne peut parler d'Israël sans d'abord se saluer par un « SHALOM » dont chaque lettre est l'expression d'un sentiment: S comme santé, H comme humilité, A comme amour, L comme libération, O comme obéissant, M comme miséricorde.

Mais dans « SHALOM » il y a plusieurs expressions qui sont réunies en ce seul mot: Paix, intégrité, calme, tranquillité, salut , bien-être.


       Aussi « SHALOM » à vous qui venez sur ce site pour lire cette étude sur Israël.


      « Souviens-toi des jours d'autrefois, considère les années, de génération en génération, interroge ton père, et il te l'annoncera, tes anciens et ils te le diront. » (Deutéronome 32 v 7).


       Le lieu de naissance du peuple juif est le pays d'Israël. C'est là que s'est déroulée la partie la plus importante de sa longue histoire, dont le premier millénaire est relaté dans la Bible; c'est là que s'est forgée son identité culturelle, religieuse et nationale; et là également qu'il a maintenu une présence physique ininterrompue au cours des siècles, même lorsque la majorité du peuple a été déportée en exil, un petit noyau du peuple est toujours resté dans le pays, une population certe pauvre mais présente au cours de siècles.



LE RETOUR DES JUIFS ET LA PROMESSE POUR ISRAËL


      Promesse pour Israël


      Les 39 livres de l'ancien testament, quoique écrits sur une période de plusieurs siècles, suivent un thème dans une cohérence étonnante: l'appel du Dieu d'alliance sur un homme et sa descendance.


       Les descendants d'Adam ont rapidement dégénéré en une génération qui ne craignait pas Dieu et leurs pensées étaient continuellement tournées vers le mal. Ensuite, les générations issues de Noé se sont encore plus éloignées de Lui.

Alors, Dieu posa son regard sur la Mésopotamie et choisit un homme, de la postérité duquel Il allait former un peuple saint, dont la tâche serait d'être “une lumière pour les nations” (Esaïe 42,6)


       Ces paroles, à Abraham, traçaient un chemin tout droit devant lui: si Abraham marchait dans l'intégrité et l'obéissance devant Sa face, Dieu le bénirait en lui accordant le pays où il vivait, Il bénirait sa postérité abondamment, et établirait avec elle une alliance éternelle « Lorsque Abram fut âgé de 99 ans, l'Éternel lui dire: Je suis le Dieu tout puissant. Marche devant ma face et sois intègre. »(Genèse 17,1). La nature de l'alliance de Dieu est constamment reprise et soulignée: “car tout le pays que tu vois, Je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours” (Genèse 13,15). Pour toujours! Dieu a aussi promis la bénédiction sur tous ceux qui béniraient Abraham et la malédiction sur qui le maudirait. Et à travers ses descendants seraient bénies toutes les familles de la terre (Genèse 12,2-3). Moïse reprend les points essentiels de cette alliance avec Abraham: “Si vous obéissez à ma Voix et gardez Mon alliance (dit l'Éternel) vous M'appartiendrez entre tous les peuples... et vous serez pour Moi un royaume de prêtres et une nation sainte” (Exode 19,5-6).


      Dieu a promis à son peuple d'Israël qu'il le bénirait à jamais par Son alliance avec le pays et qu'il serait même “un ennemi pour ses ennemis, un adversaire pour ses adversaires”'(Exode 23,22). Il leur promet plus tard de les élever au-dessus des autres nations ou peuples en leur dispensant prospérité et bénédictions au delà de leurs espérances (Deutéronome 28,1-14).


       Nous pouvons nous demander:  Ces alliances restent-elles non réalisées ou, plus exactement, sont-elles à l'heure actuelle, en route vers leur réalisation? Sommes- nous capables de saisir tout le contenu de Sa Parole? Or Dieu remuera les cieux et la terre pour accomplir chacune de ses promesses d'alliance et nous avons ici le fondement scripturaire qui nous permet de comprendre l'avancée vers l'accomplissement de la prophétie aujourd'hui: Dieu est en train de remuer ciel et terre! Chaque promesse de Sa Parole restera vraie à jamais.


     La restauration d'Israël est une base indispensable à la compréhension de l'heure actuelle. Le peuple de Dieu, Son appel irrévocable et Sa Terre vont apparaître comme des vecteurs de la consommation de cet âge et du retour de notre Seigneur.


       LES  CONSEQUENCES  DE  L'EXIL


       La promesse de l'alliance entre Dieu et Abraham dépendait essentiellement de l'obéissance d'Israël aux commandements divins (Deutéronome 28,1) »Si tu obéis bien à la voix de l'Éternel, ton Dieu, en observant et en mettant en pratique tous ses commandements que je te prescris aujourd'hui, l'Éternel, ton Dieu, te donnera la supériorité  sur toutes les nations de la terre. » Dieu les avertissait par tous les moyens possibles des conséquences graves qu'entraînerait toute désobéissance. Sa sainteté ne souffre aucun compromis; Sa pureté réclame une marche sainte devant sa face.


       Des passages entiers de la Torah (les 5 livres de Moïse) sont consacrés à la nature très claire des responsabilités du peuple envers l'Éternel. En fait, le Lévitique, qui en est le 3ème livre, utilise  un chapitre complet (le 26ème) aux jugements qui s'abattront sur lui s'il refuse de se repentir et de revenir à son Dieu: terreur soudaine, fièvres, domination de leurs ennemis, plaies et bêtes sauvages...pendant 20 versets, Dieu avertit et met en garde. A la fin , c'est le point culminant, le plus impensable des jugements, dans Lévitique 26,23: “Je vous disperserai parmi les nations et Je tirerai l'épée après vous; votre pays sera dévasté et vos villes seront désertes”


       Pourtant, presque aussitôt, les enfants d'Israël ont péché et se sont écartés de Ses commandements. L'Éternel les avertit, avec patience, en permettant aux nations païennes alentour de les attaquer. Il a envoyé des prophètes à chaque génération, leur annonçant, vers la fin, l'approche d'un exil. Les 10 tributs du nord s'étant rebellées les premières et gravement, elles tombèrent sous la main des Assyriens en 722 av. J.C. Et l'auteur du second livre des Rois rapporte une litanie de leurs terribles péchés, allant jusqu'à :”Ils servirent leurs propres dieux selon les coutumes des nations...” (2 Rois 17,33)


       Un siècle plus tard Judas et Jérusalem reçoivent les mêmes avertissements prophétiques, mais eux non plus ne les écoutent pas. Finalement, Nébucadnetsar entame un processus de déportation par étapes, s'achevant par la chute de Jérusalem en 586 av. J.C


        Mais notre Père Céleste, toujours fidèle à ses Promesses, fait lever les Perses et les Mèdes pour vaincre Babylone et libérer Judas en 539 av. J.C. Bien qu'un reste seulement soit revenu sur leur terre, ils ont décidé de s'attacher avec acharnement à cette terre, objet de l'alliance divine. Dans une méditation attentive des commandements, anciens et des exigences de l'Éternel pour garder le pays, les leaders de ce reste se sont lancés dans un légalisme zélé, déterminés à ne plus jamais s'en trouver chassés.


       Ce légalisme qui consistait à suivre tous les détails de la loi fut d'abord un bien pour tous, mais à la fin il causa leur perte. Croyant pouvoir gagner l'approbation de Dieu par leurs œuvres, ils sont devenus aveugles quant à la mission du Messie. Ils sont passés à côté du don que le Père Céleste fait de son Fils pour l'expiation des péchés des hommes. Ils considéraient que leur Messie devait avoir reçu du Ciel sa mission de restaurer le royaume terrestre d'Israël en le plaçant au-dessus des nations. Mais, ne pouvant identifier Jésus à cet objectif, ils ont rejeté Ses enseignements et Sa mission messianique.


      Après la mort et la résurrection de Jésus, Dieu donna encore 40 ans à Israël pour accepter le plus généreux de tous les dons. Mais, comme les leaders du peuple se montraient toujours plus récalcitrants, Il les livra entre les mains des romains. En 70 avant J.C., Jérusalem tomba et les juifs ont été dispersés. En 132 après J.C., du temps du zélote Bar Kochba, ils se sont soulevés pour la dernière fois contre Rome. Dieu a ainsi jugé son peuple, puisqu'il refusait de renoncer à ses œuvres pour recevoir le Messie par la foi.


       Paul nous enseigne que, par leur rejet, nous les peuples des nations, nous aurons accès au Royaume de Dieu avant Israël.


       La Diaspora! Ainsi une fois de plus, la solennelle des prophéties allait être accomplie:”Je vous disperserai parmi les nations et je tirerai l'épée après-vous...”(Lévitique 26,33) C'était pour eux le plus terrible des jugements, d'être chassés du pays et isolés de la présence de Dieu, d'être privés de la couverture de Sa présence, de la joie des célébrations des grandes fêtes à Jérusalem, de la douce assurance que le sol, du pays promis par le Dieu de l'alliance, était sous leurs pieds, de penser enfin, qu'ils ne marcheraient plus dans la précieuse communion avec leur Seigneur.


       Au cours des siècles, les fils d'Abraham ont été dispersés partout et aujourd'hui on peut en trouver quelques communautés pratiquement dans toutes les nations. Partout où ils sont allés, l'antisémitisme les a poursuivis.


       Pogromes et massacres les ont décimés. Ils ont connu les inquisitions et se sont vus chassés de nombreux pays. Des Goulags de Russie à l'holocauste d'Allemagne, ils ont été terrorisés, persécutés. Et aujourd'hui réapparaît de façon évidente l'antisémitisme, dans chaque nation importante de ce monde.


       Ce désespoir, Moïse l'avait prophétisé en ces mots:”Parmi ces nations, tu ne seras pas tranquille, et tu n'auras pas un lieu de repos pour la plante de tes pieds. L'Éternel rendra ton cœur agité, tes yeux languissants, ton âme souffrante. Ta vie sera comme en suspens devant toi, tu trembleras la nuit et le jour, tu douteras de ton existence? Dans l'effroi qui remplira ton cœur et en présence de ce que tes yeux verront, tu diras le matin: Puisse le soir être là! Et tu diras le soir: Puisse le matin être là!” (Deutéronome 28, 65-67)


       Du premier exil, sortit cette expression poignante des écritures:” Sur les bords des fleuves de Babylone, nous étions assis et nous pleurions en nous souvenant de Sion. Aux saules de la contrée nous avions suspendu nos harpes. Là, nos vainqueurs nous demandaient des chants, et nos oppresseurs de la joie:” Chantez-nous quelques uns des cantiques de Sion!” Comment chanterions-nous les cantiques de l'Éternel sur une terre étrangère? Si je t'oublie, Jérusalem, que ma droite m'oublie. Que ma langue s'attache à mon palais, si je ne me souviens de toi, si je ne fais de Jérusalem le principal sujet de ma joie”. Pendant 1900 ans , ce cri a résonné dans le cœur des fils d'Abraham “dispersés parmi les nations”


       La Diaspora Juive est un des plus profonds miracles de notre Dieu. N'importe quelle population normale, éparpillée en petits nombres au milieu d'une multitude de nations, aurait été assimilée en l'espace de 2 ou 3 générations. Pourtant 60 générations après leur dispersion, les communautés juives sont facilement identifiables dans tellement de pays . Notre Seigneur de grâce leur offre la possibilité de la repentance, du pardon et du retour, s'ils veulent bien s'humilier. Et c'est précisément là que réside l'espoir d'Israël aujourd'hui: sa restauration actuelle est la preuve suprême que la miséricorde divine lui est offerte.


       On raconte que lorsque Napoléon Bonaparte alla en Terre Sainte après sa campagne d'Egypte, il aurait entendu des pleurs, des lamentations qui se répercutaient d'un bâtiment à l'autre. Il demanda qu'on l'informât sur ce qui se passait. Il reçut le rapport suivant: Ce sont des Juifs qui se lamentent sur la perte de leur pays, occupé par d'autres maintenant; ils pleurent la destruction de leur temple, le massacre de la population, la déportation en exil. Napoléon n'en croyait pas ses oreilles: « Si un peuple reste attaché à ses racines, à son passé et continue de pleurer après autant de siècles ce qu'il a perdu, ce peuple assurément, dit-il, finira par récupérer ce qu'on lui a pris. » Cet incident se passait le 9 avril 1799.


      UN  DIEU  FIDELE,  RESTAURATION  D'ISRAËL


       Sur la toile de fond du jugement d'un Dieu de justice, dispersant Israël parmi les nations, il faut voir se détacher les précieuses promesses de sa miséricorde: promesse de restauration et de pardon. Ces paroles prophétiques sont leur espérance. Un choix de quelques passages nous révèlent Son cœur:”Si tu reviens à l'Éternel, ton Dieu, et si tu obéis à sa Voix de tout ton cœur et de toute ton âme, toi et tes enfants, selon tout ce que je te prescris aujourd'hui. Alors l'Éternel ton Dieu ramènera tes captifs et aura compassion de toi; Il te rassemblera encore du milieu des peuples chez lesquels l'Éternel ton Dieu t'aura dispersé. Quand tu serais exilé à l'autre extrémité du ciel, c'est là qu'Il ira te chercher” (Deutéronome 30,2-4)


Jérémie cite le Père: “Je rassemblerai le reste de mes brebis de tous les pays où Je les ai chassées; Je les ramènerai dans leur pâturage” (Jérémie 23,3) Ensuite: “C'est pourquoi voici,les jours viennent, dit l'Éternel, où l'on ne dira plus:”l'Éternel est vivant, Lui qui a fait monter du pays d'Égypte les enfants d'Israël!” mais on dira:” l'Éternel est vivant, Lui qui a fait monter et qui a ramené la postérité de la maison d'Israël du pays du septentrion et de tous les pays où Il les avait chassés!” Et ils habiteront dans leur pays. (Jérémie 16,14-16)


       En tout cela, le sujet central est l'alliance: la Parole déclarée par Dieu à Abraham et à Israël. Il s'agit de l'honneur de Son Saint Nom. Chaque parole qu'Il a prononcée par Ses prophètes, Il l'honorera. Esaïe s'écrie étonné:” une nation peut-elle naître en un jour?”(Esaïe 66,8). Mais c'est précisément ce que Dieu a fait en Mai 1948! Paul aussi s'exclame:”Je dis donc: Dieu a-t-il rejeté son peuple? Loin de là! Car moi aussi je suis israélite, de la postérité d'Abraham, de la tribu de Benjamin. Dieu n'a point rejeté son peuple, qu'Il a connu d'avance”.


       La grande question reste celle-ci: en quoi ce plan peut-il s'appliquer à nous, l'Église du Seigneur, aujourd'hui. ? Esaïe, d'un regard prophétique traversant les siècles, a vu notre Jésus, le Messie, comme un rejeton sortant d'une terre desséchée: “Il s'est élevé devant Lui comme une faible plante, comme un rejeton qui sort d'une terre desséchée; Il n'avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, et son aspect n'avait rien pour nous plaire” (Esaïe 53,2)


       D'un peuple qui a rejeté son rôle de choix divin comme lumière des nations, qui a même rejeté le Dieu qui l'avait appelé de ce sol brûlé, l'Éternel a fait lever Celui qui est Béni, notre Sauveur! Et nos racines vont très profond: en vérité notre dette envers le peuple Juif est sans mesure. Comme chrétiens, l'espérance que nous puisons dans les promesses prophétiques, pour les derniers temps, comme notre attente du proche retour du Seigneur, reposent sur l'intégrité de la Parole de Dieu et sur son Nom! Sa fidélité à ses promesses d'alliance avec Abraham et Israël est la fondement même de notre propre espérance pour l'éternité.


      La restauration aujourd'hui de la Terre d'Israël et de son peuple sont le témoignage que Dieu est digne de confiance! Il veille véritablement sur sa Parole pour l'accomplir.“l'Éternel dit: « Je veille sur Ma Parole, pour l'exécuter ». (Jérémie 1,12)


      EVEIL  A  LA  PAROLE  PROPHETIQUE


       Quand Jésus a parlé de son retour et du rassemblement de Ses “Élus” Il ajouta dans la foulée: »instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous savez que l'été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l'homme est proche, à la porte « (Matthieu 24,32)



       Au moment où la malédiction prononcée sur le figuier semble arrivée à son terme, l'Église s'éveille à la Parole prophétique concernant le peuple et la nation d'Israël. Jésus déclarait:”De même que les bourgeons et les tendres feuilles du printemps sont signes que l'été approche, de même quand nous verrons les signes des temps de la fin, nous pourrons être certains de la proche restauration d'Israël et de l'apogée de cet âge”.


        Il y a près d'un siècle, avant que les Juifs ne retournent au pays d'Israël, la plupart des chrétiens, y compris des théologiens et érudits bibliques, croyaient pouvoir affirmer en toute confiance qui étaient les “Élus”: c'étaient uniquement les chrétiens.


       Ils enseignaient que les croyants seraient pour la plupart des Gentils, auxquels s'ajouterait un nombre symbolique de Juifs, qui s'assimileraient à l'Église et finiraient par ne plus appartenir à une ethnie distincte. Même si, à une époque donnée, les élus représentaient les Juifs donc le peuple choisi, ce n'était désormais plus le cas. L'Église, affirmait-on, était le Nouvel Israël.


       La“Théologie du Remplacement” fut un des noms donnés à cet enseignement erroné. L'argument était le suivant: puisque les Juifs ont rejeté leur Messie, Dieu a rejeté les Juifs. Même s'ils étaient son peuple élu autrefois, Dieu n'a eu d'autre choix que de les remplacer par un autre peuple. Cette théologie prétend que toutes les bénédictions promises à Israël ont été systématiquement transférées à l'Église, tandis que sur les Juifs, demeure la malédiction, afin qu'ils servent d'exemple à l'humanité de ce qui arrive à tous les rebelles au cou raide.


        Pendant fort longtemps cet enseignement parut réellement satisfaisant. Durant près de 1800 ans d'histoire, il semblait vraiment que Dieu avait maudit les Juifs pour toujours, comme jugement de leur crime de peuple rebelle. Il les avait chassés de leur pays et ils étaient apatrides et sans espoir. De son côté le christianisme se répandait, gagnant toujours plus de territoire et semblait être la plus grande religion du monde.


        C'était donc là la preuve que Dieu avait choisi un autre peuple comme ses Élus et qu'Il en avait définitivement fini avec les Juifs! Mais soudain, survint un évènement surprenant! Vers la fin du 19ème siècle, des Juifs ont commencé à retourner prendre possession du pays promis à leurs pères.


       Aucune nation dans toute l'histoire humaine, n'avait jamais entrepris un semblable retour. Alors là, contre toute attente, Israël est redevenu une nation, qui se relevait des cendres de l'holocauste. L'argument historique en faveur de la théologie de remplacement apparaissait comme une erreur. Si Israël avait été maudit par Dieu et remplacé par l'Église, il aurait dû poursuivre sa descente vers la mort jusqu'à sa disparition finale de la planète. Mais, au lieu de mourir; Israël a commencé à voir bourgeonner le feuillage de l'été.


       Un affreux et interminable hiver semble se terminer. Le même Seigneur qui ordonna aux vagues :”Calmez vous!” et au vent de tomber, est aujourd'hui en train de déclarer à Israël “L'été est proche”. Nous sommes en plein milieu du retour physique du peuple Juif sur sa Terre ( Les juifs qui retournent en Israël font ce qu'ils appellent; leur Aliya), et nous voyons aussi des preuves de son retour vers son Seigneur (voir les Juifs Messianiques). Ce signe éblouissant de renouveau de vie, après presque 2000 ans d'hiver, pousse beaucoup de chrétiens à réfléchir sur les anciennes hypothèses, et à prendre très au sérieux la Parole Prophétique Divine concernant le peuple Juif.


       Ne nous y trompons pas: le regroupement du peuple Juif en Israël depuis tous les pays du monde est l'œuvre de Dieu, en même temps que l'accomplissement de son plan. “Porte tes yeux alentour, et regarde: tous ils s'assemblent, ils viennent vers toi; tes fils arrivent de loin, et tes filles sont portées sur les bras” (Esaïe 60,4) “Qui sont ceux-là qui volent comme des nuées, comme des colombes vers leur colombier! Car les iles espèrent en Toi, et les navires de Tarsis vont en tête, pour ramener de loin tes enfants, avec leur argent et leur or” (Esaïe 60,8-9) “Attends-toi à l'Éternel, garde sa voie et Il t'élèvera pour que tu possèdes le pays” (Psaume 37,34)


      SERIE  DE  VERSETS  BIBLIQUES  CONCERNANT  LES PROMESSES  FAITES  A ISRAËL


Actes 3,19-21 2ème discours de Pierre.

Jérémie 16,14-16.

Genèse 12,3. Genèse 28,15. Nombres 24,9.

Deutéronome 4,30-31. Deutéronome 30,3-5.

Esaïe 11,11-12; Esaïe 14,1-2. Esaïe 19,23-25. Esaïe 27,12-13.Esaïe 43,5-6. Esaïe 49,12. Esaïe 49,22. Esaïe

51,11. Esaïe 60,9-11. Esaïe 60,14. Esaïe 62,6-7. Esaïe 62,10.

Jérémie 3,15-18. Jérémie 12,15. Jérémie 16,14-18. Jérémie 23,3+8. Jérémie 24,6. Jérémie 30,3. Jérémie

30,10. Jérémie 31,7-8. Jérémie 31,10. Jérémie 32,37-42. Jérémie 33,7. Jérémie 46,27-28.

Ézéchiel 11,17-19. Ézéchiel 20,32-38. Ézéchiel 28,25-26. Ézéchiel 34,13. Ézéchiel 39,25-28.

Osée 2,2. Osée 11,10.

Joël 3,7.

Amos 9,14-15.

Michée 2,12-13.

Sophonie 3,20.

Zacharie 1,14-15. Zacharie 2,6-8. Zacharie 8,7-8. Zacharie 10,6-10. Zacharie 12,2-10.

Psaumes 83,5. Psaumes 105, 8-11. Psaumes 122,6.

Proverbes 24,11-12.

Matthieu 5,17-18. Matthieu 24,31.

       Un grand changement se fait actuellement dans le pays d'Israël, tant sur le plan matériel, économique et spirituel. Parmi le peuple, un renouveau spirituel se fait, un nombre chaque jour plus grand accepte Jésus- Christ comme le Messie et attende son retour. Le gouvernement compte encore sur sa force armée, et tente de faire des alliances de paix avec les pays alentours, mais ceci est sans compter sur Dieu qui à un plan bien différent de celui des hommes politiques. Nous verrons encore bien des mouvements de réaction terroriste envers Israël , mais Dieu agira pour sauvegarder son peuple et le préparer à son retour et à l'œuvre missionnaire que celui-ci aura à accomplir après l'enlèvement de" l'Eglise Élue” ainsi que de ceux du peuple qui auront cru en Lui. Ces choses arriveront au temps de Dieu et il n'est pas à nous de faire des spéculations sur la définition exacte de ce temps.


       NOTRE  RESPONSABILITE  ENVERS  ISRAËL.


Esaïe 60,9-11

-Annoncer les promesses: Jérémie 31v1O. Jean 4v22.

-Louer et adorer Dieu: Jérémie 31,6.-8

-Prier et intercéder: Esaïe 62,6-7. Psaumes 122,6.

-Réconforter: Esaïe 40,1-2.

-Bénir: Genèse 12,3.


-------


4 - CORELATION ENTRE ISRAËL ET JESUS-CHRIST.



       Nous pourrions établir un parallèle entre la vie de Jésus-Christ et l'histoire du peuple d'Israël et du peuple juif: "Invoque-moi, et je te répondrai, je te révèlerai de grandes choses et des choses secrètes que tu ne connais pas " Jérémie 33v3.


       Jésus devait être rendu semblable à l'humanité pour être cautionnable: "Voilà pourquoi Il devait être rendu, à tous égards,  semblable à tous ses frères afin de devenir un grand prêtre plein de bonté et digne de confiance dans le domaine des relations de l'homme avec Dieu, en vue d'expier les péchés de son peuple. V18 Car, puisqu'IL a lui-même été éprouvé dans ce qu'Il a souffert, Il peut secourir ceux qui sont éprouvés". Hébreux 2v17&18.



Naissance et jeunesse:



-1.

      ---Jésus: Sa naissance a été possible que par l'intervention miraculeuse de Dieu, Marie devient enceinte par l'intervention du St Esprit. »Voici dans quelles circonstances Jésus-Christ vint au monde: Marie, sa mère, était liée par fiançailles à Joseph; or elle se trouva enceinte par l'action du St Esprit, avant qu'ils n'aient vécu ensemble. (Matthieu 1v18). « L'ange lui répondit:l'Esprit Saint descendra sur toi, et la puissance du Dieu très-haut te couvrira de son ombre. C'est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. » (Luc 1v35).


      ---Israël: La naissance du peuple d'Iraël est aussi parvenu par l'intervention miraculeuse de Dieu. Abraham et Sara étant trop âgés pour encore avoir un enfant, n'en n'ayant point eu auparavant, Sara étant stérile: » Saraï était stérile , elle ne pouvait pas avoir d 'enfant » (Genèse 11v30). Mais Dieu agit puissamment et Sara devient enceinte: »Il considéra son corps, qui était comme mort, il avait presque cent ans, et celui de Sara, ne pouvait plus donner la vie, et sa foi ne faiblit pas. (v20). Au contraire: loin de mettre en doute la promesse et de refuser de croire, il trouva sa force dans la foi, en reconnaissant la grandeur de Dieu et en étant persuadé que Dieu est capable d'accomplir ce qu'il a promis. » (Romains 4v 19&20).


-2.

      ---Jésus: Il fut circoncis après sa naissance: »Quand le huitième jour fut accompli, il fut circoncis et fut appelé Jésus, du nom indiqué par l'ange avant sa conception. (Luc 2v21).


      ---Israël: A la naissance du peuple, Israël fut aussi circoncis: « Abraham était âgé de 99 ans lorsqu'il fut circoncis ». (Genèse 17v24).


-3.

      ---Jésus: Le diable essaie de le tuer étant nouveau-né ainsi que tous les enfants de moins de 2 ans à Bethléhem. « Quand Hérode se vit joué par les mages, sa fureur fut extrême, il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous  qui étaient à Bethléhem et dans son territoire, d'après l'époque qu'il s'était fait préciser par les mages (v17) Alors s'accomplit ce qui avait été annoncé par le prophète Jérémie: (v18) Une voix s'est fait entendre à Rama, des pleurs et beaucoup de lamentations: c'est Rachel qui pleure ses enfants; elle n'a pas voulu être consolée, parce qu'ils ne sont plus. (Matthieu 2v16 à 18).


      ---Israël: Le même scénario se produit en Égypte avec la mort des premiers-nés du peuple et aussi au travers de l'esclavage du peuple d'Israël. « Alors Pharaon donna cet ordre à tout son peuple: vous jetterez dans le Nil tout garçon qui naîtra, mais vous laisserez vivre toutes les filles. » (Exode 1 v 22). « Ce roi, avec une habileté perfide envers notre race,maltraita nos pères, au point de leur faire abandonner leurs enfants, pour qu'ils ne conservent pas la vie. » (Actes 7 v 19).


-4.

      ---Jésus: Averti par Dieu, Joseph et Marie partirent d’Égypte avec l'enfant Jésus. « Joseph se leva, prit de nuit le petit enfant et sa mère, et se retira en Égypte (v15) Il y resta jusqu'à la mort d'Hérode, afin que s'accomplisse ce que le Seigneur avait déclaré par le prophète: j'ai appelé mon fils hors d’Égypte. (Matthieu 2 v 14&15).


      ---Israël: Par le secours de Dieu et sous la conduite de Moïse, le peuple d'Israël put sortir d’Égypte et ne plus être sous son esclavage. «  Quand Israël était jeune, je l'aimais, et j'ai appelé mon fils hors d’Égypte. (Osée 11 v 1).


-5.

      ---Jésus: Il fut toujours particulièrement protégé par Dieu durant toute sa jeunesse. Dieu avertit son entourage par des rêves et des songes afin de le conduire hors des dangers et ainsi accomplir son œuvre avenir. « Après la mort d'Hérode, un ange du Seigneur apparut en songe à Joseph en Égypte. » (Matthieu 2 v 19)


      ---Israël: Dieu protégea tout particulièrement le jeune Israël, par des rêves , des songes et des prophètes, voir Genèse 20 v 1 à 18; 26 v 7 à 11; 28 v 10 à 22.


-6.

      ---Jésus: Il est Dieu et fils unique « Personne n'a jamais vu Dieu; Dieu le fils unique, qui est dans le sein du Père, lui l'a fait connaître. » (Jean 1 v 18). Il fut appelé serviteur du Dieu vivant. « Voici mon serviteur que j'ai choisi, mon bien-aimé en qui mon âme a pris plaisir, il annoncera la justice aux nations. »(Matthieu 12 v 18). « Le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob, le Dieu de nos pères, a glorifié son serviteur Jésus, que vous avez livré et renié devant Pilate qui avait jugé bon de le relâcher. »(Actes  3  v 13). Son nom sera et est Emmanuel: « Voici que la vierge sera enceinte; elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d'Emmanuel, "ce qui se traduit: Dieu avec nous". » (Matthieu 1 v 23).

                             

      ---Israël: Israël est  considéré par Dieu comme son fils: »Tu diras à Pharaon: ainsi parle l'Éternel: Israël est mon fils premier-né. » (Exode 4 v 22). Dieu reconnaît aussi Israël comme serviteur « Il a secouru Israël, son serviteur, et s'est souvenu de sa miséricorde »(Luc 1 v 54), voir aussi Esaïe 41 v 8&9;43 v 10;44 v 1&2; »Et il m'a dit: tu es mon serviteur, Israël en qui j'aurai ma parure. »(Esaïe 49 v 3). Et il le nomme aussi Emmanuel : « Il se tournera contre Judas, il inondera et débordera, il atteindra jusqu'au cou. Le déploiement de ses ailes remplira l'étendue de ton pays, ô Emmanuel. »(Esaïe 8 v 8).    


-7.

      ---Jésus: Il est né comme un étranger sur la terre, et Il le sera toute sa vie, pourtant Il est roi: »Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père (v33) Il règnera sur la maison de Jacob éternellement et son règne n'aura pas de fin. » (Luc 1 v 32&33). Son royaume n'est pas de ce monde: »Jésus répondit: Mon royaume n'est pas de ce monde. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi, afin que je ne sois pas livré aux juifs; mais maintenant, mon royaume n'est pas ici-bas. » (Jean 18 v 36). « Le Seigneur me délivrera de toute œuvre mauvaise et me sauvera pour me faire entrer dans son royaume céleste. A lui la gloire aux siècles des siècles! Amen! »( 2 Timothée 4 v 18). Jésus quitta la gloire du Père pour venir un temps sur la terre pour connaître la vie de l'homme: «  Et maintenant, toi Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j'avais auprès de toi, avant que le monde fût. » (Jean 17 v 5). Sur la terre il n'y avait aucune place pour Lui poser sa tête: « Et elle enfanta son fils premier-né. Elle l'emmaillota et le coucha dans une crèche, parce qu'il n'y avait pas de place pour eux dans l'hôtellerie. » (Luc 2 v 7). Peu  après la naissance le Seigneur Dieu les avertis de partir en Egypte (voir Matthieu 2 v 12&13). Après la mort d'Hérode Joseph est averti par un ange de prendre l'enfant et sa mère et de retourner dans le pays d'Israël, mais il fut divinement averti en songe de ne pas se rendre en Judée, et ils se rendirent en Galilée dans la ville de Nazareth. (Matthieu 2 v 19 à 23). Le fils de Dieu n'avait pas de place pour poser sa tête: »Jésus lui dit: les renards ont des tanières, et les oiseaux du ciel ont des nids, mais le Fils de l'homme n'a pas où reposer sa tête.  (»Matthieu 8 v 20). Jésus était méprisé en son temps: « Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, semblable à celui à qui on voile la face, il était méprisé, nous ne l'avons pas considéré. »(Esaïe 53 v 3).


      ---Israël: Abraham, Isaac et Jacob sont les patriarches  du peuple d'Israël, et ont vécus comme des étrangers sur la terre: »C'est dans la foi qu'ils sont tous morts, sans avoir obtenu les choses promises, mais ils les ont vues et saluées de loin, en confessant qu'ils étaient étrangers et résidents temporaires sur la terre. » (Hébreux 11 v 13). Mais ils attendaient une meilleure patrie, celle céleste: »Mais en réalité, ils aspirent à une patrie meilleure, c'est-à-dire céleste. C'est pourquoi Dieu n'a pas honte d'être appelé leur Dieu: car il leur a préparé une cité. » (Hébreux 11 v 16). Durant toute leur histoire et encore maintenant le peuple d'Israël est considéré comme étranger, ce peuple ne trouve pas sa place parmi les nations, il est toujours rejeté sous n'importe quel prétexte: « Je le vois du haut des rochers, je le contemple de haut des collines: voici un peuple qui a sa demeure à part, et qui ne fait point partie des nations » (Nombre 23 v 9).


Baptême et tentations au désert



-8.

       ---Jésus: Dieu agit avec Jésus comme il l'a annoncé par le prophète Esaïe, et il fut baptisé dans le Jourdain par celui qui devait le devancer et préparer le terrain devant Lui. (voir Marc 1 v 1 à 11). Lorsque Jésus commence son ministère(voir Luc 7 v 18 à 23), Jean- Baptiste se trouve en prison où il sera décapité.(voir Marc 6 v 14 à 29) Jésus présente Jean-Baptiste comme supérieur à Élie, ce prophète qui fut enlevé au ciel à la fin de sa mission (2 Roi 2 v 11). Certains juifs attendaient son retour juste avant la venue du Messie. Jean-Baptiste dit lui-même qu'il n'est pas Élie, au sens matériel ou personnel comme l'entendait les juifs, mais Jésus affirmera que Jean a accompli la prophétie de Malachie 3, Élie étant le type ou la préfiguration de Jean-Baptiste (voir Matthieu 11 v 14; 17 v 10 à 13).


       ---Israël: Dieu agit avec Israël comme il l'avait annoncé par les prophètes. Il prépara Moïse dans le désert afin de sortir son peuple d'Egypte » A cette parole, Moïse s'enfuit et s'en alla séjourner dans le désert de Madian, où il engendra deux fils (v 30) Quarante ans plus tard, un ange lui apparut au désert du mont Sinaï, dans la flamme d'un buisson ardent » (Actes 7 v 29&30). Dieu ne laissa pas entrer Moïse avec le peuple dans la terre promise, il mourut dans le désert.(voir Nombres 27 v 12 à 14- Deutéronome 31 v 1 à 8).


       L'Ancien testament annonçait la venue d'un prophète comme Moïse et Élie » L'Éternel ton Dieu, te suscitera du milieu de toi, d'entre tes frères, un prophète comme moi: vous l'écouterez. »(Deutéronome 18 v 15). « Voici: moi-même je vous enverrai le prophète Élie avant la venue du jour de l'Éternel, jour grand et redoutable. » (Malachie 3 v 23).


       Lors de la transfiguration, Jésus se trouvait avec Moïse et Élie pour parler de son départ qui allait s'accomplir à Jérusalem. « Pendant qu'il priait, l’aspect de son visage changea , et son vêtement devint d'une éclatante blancheur. (v30) Et voici que deux hommes s'entretenaient avec lui, c'étaient Moïse et Élie, (v 31) qui, apparaissant dans la gloire, parlaient de son départ qui allait s'accomplir à Jérusalem. » (Luc 9 v 29 à 31).


-9.

       ---Jésus: Il fut baptisé par Jean-Baptiste dans le Jourdain, et le Saint-Esprit est descendu immédiatement sur Lui: « En ce temps-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. (V10) Au moment où il sortait de l'eau, il vit les cieux s'ouvrir et l'Esprit descendre sur lui comme une colombe. » (Marc 1 v 9&10).


       ---Israël: Le peuple d'Israël a été baptisé en Moïse dans la nuée (l'Esprit) et dans la mer . « Ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer. » (1Corinthiens 10 v 2). La relation entre Jésus et Israël vient tout naturellement en lisant les versets de 1 Corinthiens 10 v 1 à 4 et Exode 14 v 22.


-10.

      ---Jésus: Jésus fut directement envoyé par le Saint-Esprit dans le désert pour être tenté par le diable: »Alors Jésus fut emmené par l'Esprit dans le désert, pour être tenté par le Diable. » (Matthieu 4 v 1)


      ---Israël: Israël fut conduit par l'Esprit de Dieu dans le désert, par une colonne de nuée le jour et une colonne de feu la nuit: »L'Éternel allait devant eux, le jour dans une colonne de nuée pour guider leur chemin et la nuit dans une colonne de feu pour les éclairer, afin qu'ils marchent jour et nuit. » (Exode 13 v 21) et (Néhémie 9 v 12).


-11.

      ---Jésus: Il resta 40 jours dans le désert, tenté par le diable ,  où il ne mangea rien. « Il passa  dans la désert quarante jours, tenté par Satan. Il était avec les bêtes sauvages, et les anges le servaient. »( Marc 1 v 13 et Luc 4 v 2).


      ---Israël: Pendant quarante années Israël fut mis à l'épreuve au désert, avant de rentrer en terre promise. « Tu te souviendras de tout le chemin que l'Éternel, ton Dieu, t'a fait faire pendant ces quarante années dans le désert, afin de t'humilier et de t'éprouver, pour reconnaître ce qu'il y avait dans ton cœur et si tu observais ses commandements, oui ou non. » (Deutéronome 8 v 2) et (Hébreux  3 v 8&9).


-12.

       ---Jésus: après 40 jours, Jésus eut faim (Matthieu 4 v 2 à 4) et Satan voulu lui faire changer une pierre en pain (Matthieu 4 v 4 , Deutéronome 8 v 1 à 3) « Jésus leur dit: Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m'a envoyé et d'accomplir son œuvre. » (Jean 4 v 34). 


      ---Israël: Après 40 ans au désert, Israël eut faim après la terre promise, mais Ruben et Gad demandent à Moïse de ne pas passer le Jourdain avec leur cheptel d'animaux (Nombre 3 v 1 à 34), mais ils doivent aider le peuple à passer le Joudain et à combattre. (Deutéronome 3 v 18 à 20- Josué 1 v 12 à 15) Dieu donne ordre aux Israélites en entrant dans le pays de Canaan de déposséder les habitants et de faire disparaître toutes leurs statues de pierre (Nombre 33 v 50 à 56)


-13.

       ---Jésus: (Matthieu 4 v 5&6) Sur le haut du temple où Il fut transporté, Satan, essaya de le tenter en lui proposant de se jeter dans le vide. Mais Jésus répond: »D'autre part il est écrit: Tu ne tenteras pas le Seigneur ton Dieu. » (Matthieu 4 v 7). 


      ---Israël: Lorsqu'Israël combattit les Philistins, comme il perdait le combat, il tenta Dieu en allant à Silo chercher « l'Arche de l'Alliance » pour la mettre au centre du combat dans l'espoir de retrouver la grâce de Dieu et de gagner le combat. C'était tenter Dieu, ils perdirent la bataille et ils perdirent « l'Arche de l'Alliance » (1 Samuel 4 v 1 à 11).


-14.

      ---Jésus: Satan tenta Jésus en lui montrant tous les royaumes du monde et leur gloire, il lui proposa de les lui donner si il l'adorait. Jésus répondit: « Retire-toi Satan! Car il est écrit: tu adoreras le Seigneur, ton Dieu, et à lui seul tu rendras un culte. » (Matthieu 4 v 8 à 10).

 

       --- Israël :Toute l'histoire d'Israël dans l'ancien testament, montre le peuple se détournant toujours des voies que Dieu lui avait tracées pour se tourner vers d'autres dieux. (2 Roi 17 v 7 à 20).



La mission et les actions.


-15.

      ---Jésus: Il guérit les lépreux (Matthieu 8 v 1 à 4 – Luc 17 v 7 à 20) Il ressuscite des morts ( Matthieu 9 v 18 à 26 – Jean 11 v 1 à 44) Il multiplie les aliments d'une manière miraculeuse (Matthieu 14 v 14 à 21 – Jean 2 v 1 à 10)


      ---Israël: Les prophètes d'Israël guérissent la lèpre (2 Roi 5 v 1 à 14 guérison de Naaman) Ils ressuscitent des morts (2 Roi 4 v 8 à 37 le fils de la sunamite – 1 Roi 17 à 24 la veuve de Sarepta) Ils multiplient les aliments d'une manière miraculeuse (2 Roi 4 v 1 à 7 l'huile de la veuve,  v 42 à 44  multiplication des pains, 1 Roi 17 v 7 16 farine et huile).


-16.

      ---Jésus: Il avait 12 disciples ( Luc 6 v 12 à 16) Il était Souverain Sacrificateur appelé de Dieu « Puisque nous avons un grand souverain sacrificateur qui a traversé les cieux, Jésus le Fils de Dieu, tenons fermement la confession de notre foi. » (Hébreux 4 v 14.) « Dieu l'ayant proclamé souverain sacrificateur selon l'ordre de Melchisédek »( Hébreux 5 v 10). Il enseigna ses disciples et ceux qui l'écoutaient . « C'est ce que Jésus dit alors qu'il enseignait dans la synagogue à Caparnaüm »(Jean 6 v59 – 8 v 28 – Actes 1 v 1.)


      ---Israël: Israël était formé de 12 branches (tribus) voir Genèse 49 en entier « Ce sont là tous ceux qui forment les 12 tribus d'Israël; et c'est là ce que leur dit leur père ( Jacob), en les bénissant. Il les bénit, chacun d'une bénédiction particulière. » (Genèse 49 v 28). A la tribu de Lévi était attribué le service en face de Dieu dans le tabernacle (Nombres 1 v 49 à 54) ils étaient sous la surveillance du sacrificateur Aaron (Nombres 3 v6 à 9) Aaron et ses fils devaient s'occuper des fonctions attenantes à l'autel, pour ce qui est à l'intérieur et au-delà du voile (Nombres 18 v 7) Ils enseignent le peuple (Deutéronome 33 v 9 & 10). Les écritures nous montrent bien la relation entre les 12 apôtres et les 12 tribus d'Israël (Matthieu 19 v 27 & 28 – Apocalypse. 21 v 9 à 14 – Luc 22 v 25 à 30)


-17.

      ---Jésus: Dieu habitât au milieu du peuple d'Israël dans un temple, celui-ci n'était qu'une copie de l'original qui doit venir. Le temple est Jésus lui-même, c'est ainsi qu'il se nomme: « Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. v20  Les Juifs dirent: il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours, tu le relèveras! v21 Mais Il parlait du temple de son corps. » (Jean 2 v 19 à 21) Jésus est l'empreinte  et le rayonnement de Dieu en ce monde: «  Ce fils, qui est le rayonnement de sa gloire et l'expression de son être, soutient toutes choses par sa parole puissante; après avoir accompli la purification des péchés, il s'est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts. » (Hébreux1 v 3). Jésus est l'image de Dieu: « Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. » (Colossiens 1 v 15). Jean dit de lui: « La Parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. » (Jean 1 v 14). Jésus dit lui-même: « Jésus s'écria: Celui qui croit en moi, croit, non pas en moi, mais en celui qui m'a envoyé; (v 45) et celui qui me contemple, contemple celui qui m'a envoyé. (Jean 12 v 44 & 45) « Celui qui m ' a vu, a vu le Père. Comment dis-tu: Montre-nous le Père? » (Jean 14 v 9b). Ainsi , Il prouve son appartenance au Père céleste et confirme son autorité en tant que Fils envoyé du Père.


      ---Israël: Dieu habitât au milieu du peuple d'Israël dans un temple, celui-ci n'était qu'une copie de l'original qui doit venir. Dans son déplacement dans le désert, le Tabernacle fut le lieu de rencontre avec Dieu, la construction avait été ordonné par Dieu et était une image des réalités célestes. « Ceux-ci célèbrent un culte qui est une image et une ombre des réalités célestes, ainsi que Moïse en fut divinement averti, quand il allait construire le tabernacle: Regarde, lui dit Dieu, tu feras tout d'après le modèle qui ta été montré sur la montagne. » (Hébreux 8 v 5). «  Ils me feront un sanctuaire, et je demeurerai au milieu d'eux, (v 9) Vous exécuterez tout selon le modèle du tabernacle et selon le modèle de tous ses ustensiles que je te montrerai. » (Exode 25 v 8 & 9).


-18.

       ---Jésus: Par son sang, il crée une alliance avec les siens, ceux qui croient en Lui en tant qu'envoyé du Père. « Car ceci est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu pour beaucoup, pour le pardon des péchés. » (Matthieu 26 v 28). Il est le Souverain sacrificateur qui s'est offert une seule fois pour tous nos péchés, car il s'est offert lui-même: « C'est bien un tel souverain qui convenait: saint, innocent, immaculé, séparé des pécheurs, et plus élevé que les cieux, (v 27) qui n'a pas besoin, comme les sacrificateurs, d'offrir chaque jour des sacrifices, d'abord pour ses propres péchés, et ensuite pour ceux du  peuple? Cela, il l'a fait une fois pour toutes en s'offrant lui-même. » (Hébreux 7 v 27 & 28).


      ---Israël: Dieu a fait une alliance par le sang avec le peuple d'Israël, par ce qu'il a transmis par Moïse pour les sacrifices: « Moïse prit le sang et le répandit sur le peuple en disant: Voici le sang de l'alliance que l'Éternel a conclue avec vous, sur la base de toutes ces paroles. »(Exode 24 v 8) Pour entrer dans la seconde partie du tabernacle, le sacrificateur devait présenter du sang pour lui-même: « Mais, dans le seconde (partie du tabernacle) seul le souverain sacrificateur pénètre une fois l'an, non sans y avoir présenté du sang pour lui-même et pour les fautes du peuple. » (Hébreux 9 v 7). Tout cela se faisait comme Dieu l'avait ordonné à Moïse (Hébreux  8 v 5), tous ces sacrifices ne pouvaient effacer le souvenir des péchés, car les sang des boucs, des taureaux n'ôte pas le péché mais le rappel. Christ est devenu notre offrande pour nos péchés, il n'y a ainsi plus de sacrifice à accomplir. ( Hébreux 10 v 1 à 18).


-19.

      ---Jésus: Il révèle sa gloire et fait beaucoup de miracles et des signes à la vue de ses disciples et de tout le peuple (Matthieu 9 v33 – Luc 19 v 37) Mais seulement trois de ses disciples purent monter avec lui sur la montagne de transfiguration pour voir la révélation très spéciale de la gloire céleste de Jésus. ( Matthieu 17 v 1 à 13 – Marc 9 v 2 à 13 – Luc 9 v 28 à 36) « Ce n'est pas, en effet, en suivant des fables habillement conçues que nous vous avons fait connaître la puissance et l'avènement de notre Seigneur Jésus-Christ, mais parce que nous avons vu sa majesté de nos propres yeux v17 car il a reçu l'honneur et la gloire de Dieu le Père, quand la gloire pleine de majesté lui fit entendre cette voix: Celui-ci est mon fils bien-aimé, objet de mon affection. ( 2 Pierre 1 v 16 à 18)


      ---Israël: Dieu s'est révélé à bien des égards à son peuple par des miracles et des prodiges ( Deutéronome 4 v 33 à 37, 7 v 17 à 19, 34 v 10 à 12). Mais seulement Moïse et Aaron et ses fils ainsi que soixante-dix anciens d'Israël étaient sur la montagne où ils virent la révélation de la gloire céleste de Dieu ( Exode 24 v 9 à 11).


-20.

      ---Jésus: Malgré tous les signes et prodiges que Jésus faisait aux yeux des gens du peuple, ils ne crurent pas et ils ne se repentirent pas de tout leur cœur et ne l'acceptèrent pas (Jean 12 v 37 à 40). Toutefois quelques-uns se sont tournés vers Lui et ont crus: « Pendant que Jésus était à Jérusalem, à la fête de la Pâque, plusieurs crurent en son nom, à la vue des miracles qu'il faisait. » (Jean 2 v 23) « Cependant, même parmi les chefs, plusieurs crurent en Lui, mais à cause des Pharisiens, ils ne le confessaient pas, pour ne pas être exclus de la synagogue. » (Jean 12 v 42)


       ---Israël: Malgré tous les signes et les  miracles que Dieu fit pour son peuple, au travers de Moïse, celui-ci resta  toujours rebelle envers Dieu et ne se repentit jamais sincèrement. « Et l'Éternel dit à Moïse:jusques à quand ce peuple m'outragera-t-il? Jusques à quand ne croira-t-il pas en moi, malgré tous les signes que j'ai opérés au milieu de lui? » Nombres 14 v 11). Le psaume 78 dit psaume d'Asaph nous montre la faiblesse du peuple: v 12 les miracles que Dieu leur a donnés, v 22 le manque de confiance du peuple dans le salut de Dieu, v 42 & 43 l'oubli des bienfaits que Dieu leur a accordés, v 56 & 57  l'éloignement du peuple et sa déviation des lois de Dieu.


-21.

       ---Jésus: Avant qu'il se laisse sacrifier comme expiation pour nos péchés, Jésus a été oint de parfum, comme pour un embaumement du corps. ( Matthieu 26 v 6 à 12 – Marc 14 v 3 à 8)


       ---Israël: L'expiation était faite par le sacrificateur qui avait reçu l'onction ( Lévitique 16 v 32 – Exode 29 v 4 à 9) Jésus fut oint de parfum qui représente en sorte l'huile d'onction que versa Moïse sur la tête d'Aaron pour l'oindre pour le sacerdoce.



La souffrance, la mort et la résurrection.


-22.

      ---Jésus: Peu avant son martyr, il semble que les promesses bibliques annoncées dès le début au sujet de son royaume à venir s'accomplissent (Luc 1 v 32 & 33) : Il fut salué par une foule de disciples à Jérusalem comme un roi (Matthieu 21 v 1 à 11 – Marc 11 v 1 à 10 -  Luc 19 v 28 à 44 – Jean 12 v 12 à 19). Peu de temps après cet honneur, il nous est montré une attente angoissante, lourde et humiliante avant sa crucifixion.


      ---Israël: Peu de temps avant la souffrance du peuple juif sous le régime nazi, il semblait que les promesses bibliques de restauration du peuple juif allaient se réaliser après la déclaration de Novembre 1917 faite par le ministre anglais Balfour. Déclaration pour créer un foyer national juif en Palestine. Un mois après cette déclaration, la Palestine fut donnée aux turques par les anglais, ce qui a démontré que la déclaration de Balfour n'était que du vent et une manipulation politique.


-23.

      ---Jésus: Les principaux sacrificateurs et les pharisiens, par différentes ruses, essayèrent de prendre Jésus. Il ne plut pu se déplacer librement parmi le peuple (Matthieu 26 v 1 à 5 – Marc 14 v 1 à 2- Jean 11 v 53 & 54 – 7 v 1) son angoisse augmente « Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien je suis pressé qu'il soit accompli! »(Luc 12 v 50)  


      ---Israël: Dans la période 1933-1938 le peuple fut humilié, il subit des restrictions et des persécutions ainsi que le boycott de la vie publique. Puis Hitler fit monter l'empire nazi conte Israël afin de l'exterminer complètement.


-24.

      ---Jésus: Face à sa crucifixion avenir, Jésus était dans une peur terrifiante devant la mort qu'il devait affronter et qui l'attendait (Matthieu 36 à 46). La nuit à Gethsémané fut pour lui le temps le plus dur que le Père Céleste lui donna de passer.


      ---Israël: Face à la grande catastrophe de la nuit du 9 au 10 novembre 1938 ( de Kristalnacht) « la nuit de cristal », les allemands persécutèrent le peuple juif, il y eut 91 morts et des centaines de blessés, les maisons étaient pillées et brûlées ainsi que presque toutes les synagogues en Allemagne, des milliers de juifs furent déportés en camps de concentration. Cette  nuit nommée « Nuit de Cristal » fut le début d'un massacre cruel du peuple juif, comme il n'en avait encore jamais connu de tous les temps.


-25.

       ---Jésus: Jésus fut trahi par Judas et livré aux principaux sacrificateurs, ses disciples le laissèrent seul (Matthieu 26 v 47 à 56)


      ---Israël: La Grande Bretagne ferme les frontières de la Palestine (Le Livre Blanc #1), les réfugiers juifs sont difficilement acceptés en Amérique, en Australie  comme en Europe (La Conférence d'Evian #2). Le monde entier reste indifférent devant cette situation, de cette façon les nazis ont été libres pour mener leur solution finale au « Problème Juif » (juillet 1939).


-26.

      ---Jésus: Jésus du boire la coupe amère « Il s'éloigna une deuxième fois et pria ainsi: Mon Père, s'il n'est pas possible que cette coupe s'éloigne sans que je la boive, que ta volonté soit faite! »(Matthieu 26 v 42)


       ---Israël: Le peuple juif a dû boire la même coupe durant toute cette période de persécution massive et sanguinaire.

     Jacques et Jean fils de Zébédée voulaient être à la droite et à la gauche de Jésus dans sa gloire, mais Jésus leur répond: »Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire la coupe que je vais boire, ou être baptisés du baptême dont je vais être baptisé » (Marc 10 v 38, voir aussi 10 v 35 à 39). Jésus indique aussi à Pierre qu'il souffrirait pour le service de la gloire de Dieu (Jean 21 v 18 & 19). A une autre place Jésus s'adressant à ses disciples leur dit: » Le disciple n'est pas plus grand que la maître, ni le serviteur plus grand que son seigneur »(Mathieu 10 v 25).


    La souffrance de Jésus et sa cause, n'ont rien à voir  avec la souffrance du peuple juif qui s'explique uniquement par sa désobéissance à Dieu (Deutéronome 4 v 27 – 31 v 16 à 21). L'apôtre Paul parle de ce contexte, et que les décisions et la façon de faire de Dieu, ainsi que ses voies sont impénétrables (Romains 1 v 33), l'apôtre supervise le passé, le présent et l'avenir du peuple juif et le mystère de Dieu (Romains 11 v 25 & 26). Pour une meilleure compréhension, il est intéressant de lire les chapitres 9, 10 et 11 de l'épitre aux Romains.



-27.

       ---Jésus: On s'est moqué de lui, il a été humilié, flagellé, on lui mis un roseau dans la main droite, on lui tressa une couronne d'épines, il  fut revêtu d'un manteau de pourpre, et au-dessus de la croix il fut écrit: » C'est le roi des juifs » (Jean 19 v 1 à 5 – Matthieu 27 v 26 à 37)


       ---Israël: Les juifs furent ridiculisés et humiliés. Lorsqu'ils étaient recensés, on leur faisait coudre une étoile  jaune sur leur vêtement avec l'inscription « Juif » en allemand « Jude ». Ils furent parqués dans des ghettos, leur harcèlement était le jeu préféré des soldats allemands.



-28.

      ---Jésus: Il fut jugé par les autorités romaines et condamné à la crucifixion et remis aux bourreaux ( Jean 19 v 6 à 16). Tout a été fait sur la base de faux témoignages (Matthieu 26 v 59 à 66 – Marc 14 v 55 à 64).


      ---Israël: Le peuple juif fut condamné à mort par le gouvernement allemand à la conférence de Waansée du 20 janvier 1942 (#3)et ainsi mis entre les mains de ses bourreaux. Tout cela reposa sur des mensonges, sur une propagande antisémite, sur une haine aveugle, sur une théorie raciale et perverse et malheureusement sur une fausse théologie de corruption des responsables des églises à travers les âges.


-29.

       ---Jésus: Les soldats prirent ses vêtements et ils les partagèrent, ils prirent sa tunique qui était sans couture et ils la tirèrent au sort. (Jean 19 v 23 & 24)


       ---Israël: Le peuple juif fut dénudé de ses vêtements et envoyé dans des chambres à gaz ou fusillé. Ils furent dépouillés de leurs objets de valeur avant et après leur mort. Des centaines de milliers de personnes s'enrichirent après ce pillage machiavélique.


-30.

       ---Jésus: Il fut conduit hors de la ville de Jérusalem « Jésus, portant sa croix, sortit de la ville vers le lieu appelé: le crâne, qui de dit en hébreux: Golgotha( Jean 19 v 17), ceci selon ce que les écritures annonçaient (Hébreux 13 v 12)


        ---Israël: Le peuple a subi des souffrances en dehors de sa terre et à savoir en Europe et dans le monde.


-31.

       ---Jésus: Juste avant sa mort, Jésus s'écrie: » Mon Dieu, Mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné? » (Matthieu 27 v 46 – Psaume 22 v 2)


       ---Israël: La tragédie de la 2 ème guerre mondiale a conduit le peuple juif dans les souffrances de la mort et du désespoir, la question brûlante du peuple à Auschwitz a été: »Où est Dieu! ». Cette question sensible à la foi, est aussi appelée: « Le problème du mystère de Dieu à Auschwitz ». Un temps où Israël se sent pleinement abandonné de Dieu (Josué 54 v 6 à 8).


-32.

       --- Jésus: Il est crucifié et mourut (Matthieu 27 v 33 à 50).


       ---Israël: 6 millions de juifs moururent, de différentes façons, au cours de la 2 ème guerre mondiale. Le point culminant de ce massacre fut entre les années 1942 à 1945, sous le régime nazi qui voulait un dissémination complète du peuple. Le Psaume 44 fut un immense recourt pour le peuple devant toute cette  souffrance et cette douleur incompréhensibles.


-33.

      ---Jésus: Il resta 3 jours au tombeau après sa mort , selon ce que lui-même avait annoncé: » Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre du gros poisson, de même le Fils de l'homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre. » ( Matthieu 12 v 40).


       ---Israël: Le peuple resta 3 années comme au tombeau, fuyant, se cachant devant toute cette persécution qui l'attendait durant ces années de 1942 au 7mai 1945.


-34.

       ---Jésus: Après trois jours il sortit du tombeau: » Et Il leur dit: Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, qu'il ressusciterait d'entre les morts le troisième jour »(Luc 24 v 46 - voir aussi Matthieu 16 v 21 – Luc 24 v 6 & 7) « Il a été enseveli, il est ressuscité le troisième jour, selon les écritures »  (1 Corinthiens 15 v 4).


       ---Israël: Après ces 3 années de persécution, le peuple juif sortit du tombeau des nations et fut reconnu. Et 3 années après la dernière guerre mondiale, Israël fut reconnu comme nation le 15 Mai 1948 ( Ézéchiel 37 v 1 à 13)



-35.

      ---Jésus: Au travers  de mensonges, les principaux sacrificateurs et les pharisiens ont essayés de faire disparaître Jésus (Matthieu 27 v 62 à 66 – 28 v 11 à 15).


      ---Israël: A cause  de mensonges, le peuple juif dû subir l'holocauste. Et encore dans ce temps actuel, certains déclarent que l'holocauste juive n'a jamais  eue lieu.


-36.

      ---Jésus: Les principaux responsables dans l 'assassinat de Jésus se sont soustraits à leur responsabilité, et Judas, le traitre, s'en est repenti et s'est ensuite suicidé (Matthieu 27 v 3 à 5). Pilate a livré Jésus à la crucifixion, et s'en est lavé les mains (Matthieu 27 v 24 à 26 – Jean 19 v 6) , Les principaux sacrificateurs ont rejeté toutes les accusations d'avoir assassiné Jésus (Actes 5 v 28).


       ---Israël: Les principaux auteurs de l'holocauste se sont soustraits à toutes leurs responsabilités pour leurs crimes, y compris  Hitler (#4), Goebbels (#5) et Goering (#6) qui se sont suicidés.

Pendant le procès de Nuremberg (#7) contre les dirigeants nazis, beaucoup des accusés ont proclamé leur innocence, en disant ne rien avoir connu de ce qui se passait  dans les camps de concentration (#8) Eichemann (#9) l'organisateur de l'holocauste, dit que les fonctionnaires ont obéis  aux ordres et les ont exécutés, et qu'ils sont donc innocents. Même l'église "dite officielle" n'a rien fait et a laissé se perpètrer tous ces massacres en se voilant la face.


-37.

       ---Jésus: Après sa résurrection,il n'y aura pas de fin aux souffrances de ceux qui le suivirent, l'église fut persécutée et dû se diviser. Lorsqu'il apparut à Saul, Jésus lui posa cette question: » Pourquoi me persécutes-tu? » (Actes 9 v 4 – 22 v 7 – 26 v 14). Chaque agression physique ou spirituelle contre l'Eglise vivante est une attaque personnelle contre le Seigneur Jésus.


      ---Israël: Même après la reconnaissance d'Israël comme nation, les souffrances du peuple ne se sont pas arrêtées, Israël subit toujours des agressions militaires et terroristes, l'antisémitisme continue de monter afin d'anéantir le peuple de part le monde.


-38.

       ---Jésus: Durant son séjour sur la terre, aucun des disciples de Jésus s'est perdu,sinon Judas: « Lorsque j'étais avec eux, je gardais en ton nom ceux que tu m'as donnés. Je les ai préservés, et aucun d'eux ne s'est perdu, sinon le fils de la perdition, afin que s'accomplisse l'Écriture. » (Jean 17v12) la place de Judas fut prise par un autre. A travers les apôtres le remplaçant fut choisi entre Joseph et Matthias, il y eu tirage au sort (Actes 1 v 16 à 26).


      ---Israël: A la fin , il y a une tribu qui n'est plus dans la lignée des 12 tribus des enfants d'Israël, la tribu de Dan fut remplacée par la tribu de Manassé (Apocalypse 7 v 4 à 8).


-39.

      ---Jésus: Il se présenta, après sa résurrection, à ses disciples et resta 40 jours à les enseigner (Actes 1 v 3) Il leur recommanda d'attendre la promesse du Père, le Saint-Esprit (Actes 1 v 5). après ce temps, Jésus fut enlevé et ne fut plus visible pour le monde, et le promesse s'accomplit : « Élevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père l'Esprit Saint qui avait été promis, et il l'a répandu, comme vous le voyez et l'entendez. » (Actes 2 v 33).  Jésus envoya le Saint-Esprit  le jour de la première Pentecôte ( 50 jours après Pâques et 10 jours après son ascension). Le Saint-Esprit descendit sur les apôtres et sur 120 disciples qui étaient rassemblés ( Actes 1 v 15 - 2 v 1 à 4) L'effusion du Saint-Esprit fut entendu et visible par les habitants de Jérusalem (Actes 2 v 6).


       ---Israël: Après la fondation reconnue d'Israël en tant que nation en 1948, Israël connut diverses attaques militaires des pays l'entourant. A partir de 1988 environ, il y a eu une explosion massive de juifs qui ont reconnu Jésus-Christ comme leur Messie qui a souffert pour eux aussi. Cette croissance massive et le retour du peuple en son pays, a été rendu possible par l'effondrement du communisme à cette époque.

      Pratiquement inaperçu par le monde, ce premier geste du Saint-Esprit, après toutes ces années dramatiques, est en prévision de la préparation du peuple pour l'attente de son Sauveur.

      Ce relèvement du peuple est actuellement reconnu par toutes les nations, et il est visible et audible, tant son développement économique s'est fait rapidement. Le réveil spirituel d'Israël sera une surprise pour tous et une richesse pour l'Église, car, si un temps le peuple s'est mis à part de Dieu et l'a délaissé, combien son retour au Seigneur sera un réveil de la foi dans le pays: « Or, si leur chute a été la richesse du monde, et leur défaite la richesse des païens, combien plus en sera-t-il de leur complet relèvement? »(Romains 11 v 12). « Car la mise à l'écart a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une vie d'entre les morts? »(Romains 11 v 15) . Ce relèvement du peuple d'Israël est bien décrit dans Ézéchiel 36 v 26 à 38 et le chapitre 37 v 1 à 14 se réalise.


-40.

       ---Jésus: Dans les moindres détails, la vie et le cheminement de Jésus ont été écrits et annoncés dans l'ancien testament par les prophètes, par les 5 livres de Moïse et par les psaumes.


      ---Israël: Dans les moindres détails, l'avenir du peuple juif et d'Israël a été annoncé dans l'ancien testament et confirmé dans le nouveau testament (Romains 11 v 1 & 2).



      Même si nous n'avons aucune idée de l'heure et du jour du retour du Seigneur et de l'enlèvement de l'Église, à la lumière de sa Parole, nous pouvons dire que nous sommes sur le seuil d'un acte puissant du Saint-Esprit et d'une grande effusion sur Israël et sur ceux qui croient pleinement en Celui qui revient bientôt.



Références complémentaires:


-#1:

Livre blanc de la Palestine


Une des plus grandes polémiques du premiership de Chamberlain est concernée par la politique du gouvernement, le futur du Mandat britannique de la Palestine. Après que plusieurs commissions et entretiens n'avaient pas réalisé un consensus, le gouvernement a argué du fait que les rapports dans Déclaration de Balfour (1917) (en  vue d'une maison nationale pour Juifs dans La Palestine) maintenant avait été réalisé depuis que plus de 450.000 juifs avait immigré là. Livre blanc de MacDonald de 1939, ainsi appelé après le secrétaire d'état pour les colonies, Malcolm MacDonald, a été alors présenté. Il a proposé une quote-part encore de 75.000 immigrés pendant les cinq premières années, avec des restrictions à l'achat de la terre.

Le livre blanc a causé un tollé massif, dans le monde juif et dans la politique britannique. Beaucoup soutenant le gouvernement national ont été opposés à la politique parce qu'il y avait contredition avec la déclaration de Balfour. Beaucoup dans le gouvernement MPs ont voté contre les propositions ou se sont abstenus, y compris des ministres du conseil tels que le juif Leslie Hore-Belisha.

 


-#2:

Le traité d'Evian-les-Bains


Les participants à cette conférence créèrent le Comité intergouvernemental sur les réfugiés (Intergovernmental Committee on Refugees : ICR), chargé d'approcher "les gouvernements des pays d'accueil en vue de développer les opportunités d'installation définitive" et de chercher à persuader l'Allemagne de coopérer en créant "les conditions d'une émigration dans l'ordre". L'ICR se vit accorder des pouvoirs limités et presque aucunes ressources financières, ni d'autre soutien de la part de ses pays membres. Ses résultats étaient limités jusqu'en septembre 1939, lorsque le début de la Seconde Guerre mondiale mit fin à tous les efforts.

A propos de la Conférence d'Evian, le gouvernement allemand déclara que l'on pouvait trouver "étonnant" que les pays étrangers osent critiquer l'Allemagne pour le traitement imposé aux Juifs, alors qu'aucun de ces pays n'acceptait de leur ouvrir ses portes. Bien que les événements des violents pogroms de la "Nuit de cristal" (Kristallnacht) de novembre 1938 aient largement fait l'objet de comptes-rendus illustrés et détaillés, les Américains restèrent peu enclins à accueillir des réfugiés juifs et les faibles quotas restèrent en place. Même les efforts de certains Américains pour secourir des enfants échouèrent : en 1939 puis en 1940 la Proposition de loi Wagner-Rogers, un effort pour permettre l'admission de 20 000 enfants réfugiés juifs, ne bénéficia pas du soutien du Sénat.

Des préjugés raciaux largement répandus chez les Américains --y compris l'attitude antisémite de certains fonctionnaires du Département d'Etat-- jouèrent un certain rôle dans l'échec de l'accueil d'un plus grand nombre de réfugiés. Alors que leur pays n'avait pas encore surmonté la Grande dépression, de nombreux Américains croyaient également que les réfugiés leur disputeraient les emplois, et surchargeraient les programmes sociaux mis en place pour venir en aide aux nécessiteux.


-#3:


La conférence de Wannsee réunit dans une villa de Berlin, le 20 janvier 1942, quinze hauts responsables du Troisième Reich, pour débattre de l'organisation administrative, technique et économique de l'extermination des Juifs d'Europe, voulue par Adolf Hitler et mise en œuvre, sur ses instructions, par Hermann Göring, Heinrich Himmler, Reinhard Heydrich et Adolf Eichmann.

Au moment où la conférence se tint, la Shoah avait débuté plusieurs mois auparavant : la déportation des Juifs du Reich avait commencé, les Einsatzgruppen assassinaient les Juifs, hommes femmes et enfants, par dizaines de milliers en URSS, le camp d'extermination de Chełmno était en activité et les autres centres de mise à mort étaient en construction ou en projet.

Présidée par Reinhard Heydrich, la conférence dura moins de deux heures. Si elle fut brève et ne fut pas marquée par des décisions fondamentales, elle marqua une étape décisive dans la mise en œuvre de la Shoah, en confirmant le contrôle de l'ensemble des tueries par la SS et en lui assurant la collaboration et le soutien de l'ensemble de l'appareil d'État.

La villa Marlier où eut lieu la conférence est depuis 1992 un lieu de mémoire


-#4:



Adolf Hitler, né le 20 avril 1889 à Braunau am Inn en Autriche (alors en Autriche-Hongrie) et mort par suicide le 30 avril 1945 à Berlin, est un homme politique allemand, fondateur et figure centrale du nazisme, instaurateur de la dictature totalitaire désignée sous le nom de Troisième Reich (1933-1945).

Porté à la tête de l’Allemagne par le Parti national-socialiste des travailleurs allemands (NSDAP) qu’il reprend en 1921, il devient chancelier du Reich le 30 janvier 1933, puis se fait plébisciter en 1934 comme président, titre qu’il délaisse pour celui de Führer (« guide »). Sa politique expansionniste est à l'origine du volet européen de la Seconde Guerre mondiale, pendant lequel il fait perpétrer de très nombreux crimes contre l’humanité, dont la Shoah reste le plus marquant.

L’ampleur sans précédent des destructions, des pillages et des crimes de masse dont il est le responsable, tout comme le racisme radical singularisant sa doctrine et l'inhumanité exceptionnelle des traitements infligés à ses victimes lui ont valu d'être considéré de manière particulièrement négative par l'historiographie, par la mémoire collective et par la culture populaire en général. Son nom et sa personne font généralement figure de symboles répulsifs[N 1].


-#5:


GOEBBELS, Joseph

Né à Rheydt en 1897 dans un milieu modeste de religion catholique. Titulaire d’un doctorat en philosophie, il est pourtant en 1924, un auteur raté sans ressources. Il entre au parti nazi en 1922 et succède à Himmler en 1925 comme secrétaire de Strasser. L’échec d’une offre de collaboration au journal " Berliner Tageblatt à contribuer à radicaliser son antisémitisme. Après avoir mis au point un projet de révision du NSDAP dans un sens " socialiste ", il rencontre Hitler et se rallie à l’aile droite du parti. En 1926, Hitler le nomme commissaire à la direction du gau de Berlin. Elu à plusieurs reprises au Reichstag, il prend en charge la propagande et conseille Hitler pour les élections.. En mars 1933, il organise le boycotte des magasins juifs. Il est ministre de la propagande et de l’information. Il ferme le Reich à toutes les informations étrangères et contrôle toute la vie intellectuelle et artistique. La nazification de la culture commence par un immense autodafé de livres à Berlin le 10 mai 1933. " La propagande de Goebbels, dira Hitler, est une de nos armes de guerre les plus efficaces ". Il apporte tous ses soins à la radio et fait mettre au point un récepteur populaire bon marché, le " VE-301 ". C’est lui qui, le 9 novembre 1938, donne le signal de la " nuit de Cristal ". Conscient de la gravité de la situation à partir de 1942, il ne craint pas d’alerter le peuple pour mieux le fanatiser ; il invite les Allemands à participer chaque année à des " collectes " pour soutenir l’effort de guerre. Il devient maire de Berlin en avril 1944, ministre de la " guerre totale " en juillet puis défenseur de la capitale en janvier 45. Témoin avec Bormann du mariage d’Hitler le 29 avril, il tente en vain de négocier un sauf-conduit avec les Soviétiques et se suicide avec sa femme et ses 6 enfants le 1er mai.


-#6:


GOERING, Hermann

Deuxième derrière Hitler dans la hiérarchie nazie. Né à Rosenheim en Bavière en 1893, fils d’un haut fonctionnaire prussien ami de Bismarck. Pilote de chasse pendant la Première Guerre mondiale, il est nommé à la tête de l’escadrille Richthofen en 1918. Membre du parti nazi à partir de novembre 1922, il dirige les SA dès le mois suivant. Blessé lors du putsch de Munich, il doit s’exiler en Autriche et ne rentre en Allemagne, amnistié qu’en 1927. Lui incombe alors la tâche de conquérir les milieux financiers. Elu au Reichstag en 1928, il en devient président en août 1932 et négocie la nomination d’Hitler comme chancelier. En mars 1933, il organise les premiers camps de concentration appelés " centres de réhabilitation " puis, ministre de l’Intérieur, il fonde la Gestapo. En juin 1934, il dirige la rafle des SA lors de la " nuit des Longs couteaux ". Il réorganise la Luftwaffe dont il engage la légion " Condor " dans le conflit espagnol. Le 27 avril 1936, il est chargé par Hitler du plan quadriennal destiné à préparer la guerre. Il fut donc le principal responsable de la course aux armements et orienta l’économie allemande vers l’autarcie. Il fait écarter les généraux Fritsch et Blomberg et reçoit le plus haut grade militaire, celui de feld-maréchal. Promu maréchal du Reich en 1940, son prestige est atteint par l’échec de la bataille d’Angleterre puis les bombardements aériens sur l’Allemagne. Il commet l’erreur de stopper la recherche aéronautique pour concentrer les efforts sur la production industrielle. Chargé d’exploiter l’économie soviétique, c’est également un grand pilleur de musées. Alors qu’il avait été en 1941 désigné successeur d’Hitler, celui-ci le condamne à mort après sa fuite le 29 avril 1945. Condamné à mort par le tribunal de Nuremberg, il échappe à la pendaison en absorbant du poison.


-#7:

Pendant le procés de Neurenberg de 1945 à 1946, 22 officiers nazi ont été inculpés et condamnés pour crimes contre l'humanité.


-#8:

Pour se couvrir de leur conduite durant la guerre , les officiers allemands se cachèrent derrière le verset 12 de proverbe 24 et faisaient référence à la bible allemande de Luther.


-#9:

Adolf Eichmann (Solingen 19 mars 1906 – Jérusalem 31 mai 1962) était un fonctionnaire de haut rang de l'Allemagne nazie et un membre des SS (Schutzstaffel) au rang d'Obersturmbannführer (lieutenant-colonel). Nommé pendant la guerre à la tête du RSHA Referat IV B4, qui s'occupe des « affaires juives et de l'évacuation », il fut responsable de la logistique de la « solution finale » (Endlösung). Il organisa notamment l'identification des victimes de l'extermination raciale prônée par le NSDAP et leur déportation vers les camps de concentration.



-------

5 - "Le Nom de Dieu"



Quels sont les différents noms hébraïques de Dieu

et quelle est leur signification ?




Dans le langage hébreux , Dieu est nommé par plusieurs noms qui ont chacuns une définition de son caractère et des actions qu'Il fait à notre égard. Chacun des (nombreux) noms que Dieu utilise pour lui-même décrit un aspect différent de son caractère aux multiples facettes. Voici quelques uns des plus connus dans la Bible :


     -- El-Elohé (YHWH Elohé) : Dieu « puissant, fort et prééminent » (Genèse 7 v 1 ; Esaïe 9 v 6). Etymologiquement, El semble signifier « pouvoir, puissance », comme dans « ma main est assez forte pour vous faire du mal »(Genèse 31 v 29). Le préfixe ‘’El’’ est associé à d’autres qualités telles que l’intégrité (Nombres 23 v 19), la jalousie (Deutéronome 5 v 9), et la compassion (Néhémie 9 v 31), mais l’idée de base de la puissance demeure présente.


-- Elohim (YHWH Elohim) Dieu « Créateur, puissant et fort » (Genèse 17 v 7, 33 v 20 ; Jérémie 31 v 33) – La forme plurielle d’ El Elohé, qui appuie la doctrine de la Trinité. Depuis la première phrase de la Bible, la nature suprême de la puissance de Dieu est manifeste puisqu’il suffit à Dieu (Elohim) de parler pour amener le monde à l’existence (Genèse 1 v 1).


-- El-Shaddaï (YHWH Shaddaï) : « Dieu Tout-Puissant », le « Puissant de Jacob » (Genèse 49 v 24 ; Psaume 132 v 2 & 5) – fait référence au pouvoir suprême de Dieu sur toute chose. Dès la création, Dieu se présente comme celui qui a tout pouvoir dans le ciel et sur la terre (Genèse 17 v 1)


-- Adonai (YHWH)« Seigneur Eternel » (Genèse 15 v :2 ; Juges 6 v :15) – utilisé à la place de YHWH, qui était, aux yeux des Juifs, trop sacré pour être prononcé par des hommes pécheurs. Dans l’Ancien Testament, YHWH est plus souvent utilisé dans les relations entre Dieu et son peuple, alors qu’Adonai est plutôt utilisé dans ses relations avec les Gentils (païens).


-- YHWH/Yahvé/Jéhovah : « L’ETERNEL (Deutéronome 6 v :4 ; Daniel 9 v 14) –  c’est le seul nom hébraïque de Dieu qui lui soit propre. La révélation de ce nom est tout d’abord donnée à Moïse : « Je suis celui qui suis (Exode 3 :14), celui qui est, qui était et qui vient . Ce nom indique une imminence, un être supérieur, une présence. Yahvé est présent, accessible, proche de ceux qui l’invoquent pour être secourus (Psaume 107 v 13), pour être pardonnés (Psaume 25 v 11) et pour être dirigés (Psaume 31 v :4).


-- Yahvé-Jiré (YHWH Jiré) : « L’Eternel pourvoiera » (Genèse 22 v 14) – le nom qu’Abraham donna au lieu où Dieu pourvut le bélier pour être sacrifié à la place d’Isaac.


-- Yahvé-Rapha (YHWH Rapha)« L’Eternel qui guérit » (Exode 15 v 25 & 26) – « Je suis l’Eternel qui te guérit », à la fois le corps et l’âme. Le corps, en préservant des maladies ou en les guérissant, et l’âme, en pardonnant les iniquités.


-- Yahvé-Nissi (YHWH Nissi) : "l’Eternel ma bannière " (Exode 17 v 15), la bannière représente un endroit de ralliement. Ce nom commémore la victoire dans le désert contre les Amalécites en Exode 17. Dieu se présente comme un sujet de fierté, de courage ,de force et celui qui s'engange pour nous.


-- Yahvé-M’Kaddesh (YHWH M'Kaddesh) : « l’Eternel qui te sanctifie, qui rend saint » (Lévitique 20 v  8 ; Ezéchiel 37 v :28) – Dieu exprime clairement que lui seul, et non la loi, peut purifier son peuple et le rendre saint.


-- Yahvé-Shalom (YHWH Shalom) : « l’Eternel notre paix » (Juges 6 v 24)—le nom donné par Gédéon à l’autel qu’il a construit après que l’Ange de l’Eternel lui ait assuré qu’il ne mourrait pas après l’avoir vu, contrairement à ce qu’il le pensait.


-- Yahvé-Elohim (YHWH Elohim) : « l’Eternel Dieu » (Genèse 2 v5 ; Psaume 59 v 6) – une alliance à la fois du nom unique de Dieu « YHWH » et du nom générique « Eternel », signifiant qu’il est le Seigneur des seigneurs.


-- Yahvé-Tsidkenu« L’Eternel notre justice » (Jérémie 33 :16) – comme dans YAHVE-M’KADDESH, c’est Dieu seul qui pourvoit la justice à l’homme, exclusivement en la personne de son Fils Jésus-Christ qui est devenu péché pour nous « afin que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5 :21).


-- Yahvé-Rohi (YHWH Rohi) : « l’Eternel notre berger » (Psaume 23 v 1) – après que David ait médité sur sa propre relation de berger avec ses brebis, il réalisa que c’était exactement la relation que Dieu avait avec lui, et il déclara : « Yahvé-Rohi est mon berger. Je ne manquerai de rien » (Psaume 23 v 1)


-- Yahvé-Shamma (YHWH Shamma)« l’Eternel est ici » (Ezéchiel 48 v 35) – le nom donné à Jérusalem et à son temple, indiquant que la gloire de l’Eternel, qui l’avait quitté dans le passé (Ezéchiel  44 v 8 à 11), était revenue (Ezéchiel 44 v 1 à 4).Ce nom souligne que Dieu est omniprésent, présent partout, rien ni personne ne peut se cacher devant sa face, même en fuyant au plus profond d'une grotte ou au fond d'un océan.


-- Yahvé-Sabaoth (YHWH Sabaoth)« L’Eternel des armées (Esaïe 1 v 24 ; Psaume 46 v 7) – Il est le Seigneur des hôtes célestes (anges), et des habitants de la terre, Juifs et Gentils, riches et pauvres, maîtres et esclaves. Ce nom exprime la majesté, la puissance et l’autorité de Dieu, et montre qu’il est capable d’accomplir ce qu’il a déterminé de faire.


-- El - Elion (YHWH Elion)« Dieu très haut »(Deutéronome 26 v 19) – dérivé de la racine hébraïque « monter » ou « gravir » ; l’implication est que Dieu est élevé au-dessus de tout. El-Elion dénote l’exaltation et le droit absolu de régner.


-- EL- Roï (YHWH Roï)« Dieu qui voit » (Genèse 16 v 13) – ce nom donné à Dieu par Agar, seule et désespérée dans le désert, après avoir été chassée par Sarah (Genèse 16 v 1 à 14). Lorsque Agar rencontra l’ange de l’Eternel, elle réalisa qu’elle avait vu Dieu lui-même dans une apparition. Elle réalisa aussi qu’El-Roï l’avait vue dans la détresse et elle témoigna qu’il est un Dieu qui est vivant et qui voit tout. L'Eternel se présente aussi comme un berger proche de ses brebis, nous connaissant par notre nom et prenant soin de chacun d'entre nous « l'Eternel mon berger (Psaume 23 v 1)


-- El-Olam (YHWH Olam)« Dieu de l’Eternité » (Psaume 90 v 1 à 3) – la nature de Dieu n’a ni commencement ni fin, elle est en-dehors de toute contrainte du temps et de l’espace, et il possède en lui-même la raison d’être du temps. « D’Eternité en éternité tu es Dieu ».


-- El-Gibhor (YHWH Gibbor)« Dieu puissant » (Esaïe 9 v 5) – c’est le nom qui décrit le Messie, Christ Jésus, dans ce passage prophétique d’Esaïe. Tel un guerrier puissant, le Messie, le Dieu puissant, accomplira la destruction des ennemis de Dieu et régnera avec une verge de fer (Apocalypse 19  v 15).


-- El-Chaï : " Dieu vivant " (Josué 3 v 10) : Dieu se présente comme celui qui est vivant de toute éternité et pour toute éternité. C’est donc un Dieu qui agit en pratique, dans chaque situation du quotidien. Dieu n’est pas un Dieu de théorie, mais le Dieu de la vie ! 








 

Liste des thêmes: 1 - Nos Racines; 2 - Pourquoi Israël ; 3 - Le retour ; 4 - Corelation; 5 - Son Nom; 6 - ; 7 - ; 8 - ; 9 -

"Israël"


     

    Israël est le pays qui a le plus souffert au cour des siècles, qui a subit de nombreuses destructions et sa population a été la plus disséminée et persécutée dans ce monde. Nous verrons par ces quelques études, quel est la place d'Israël dans le plan de Dieu et son rapport avec l'Eglise.